L'Agence de promotion immobilière du Brabant wallon dispose d'une réserve de 70 hectares

19/05/17 à 21:49 - Mise à jour à 21:50

Source: Belga

(Belga) Auparavant dénommée Régie foncière du Brabant wallon, l'Agence de promotion immobilière du Brabant wallon (APIBW) dispose d'une réserve foncière d'environ 70 hectares, répartis dans une quinzaine de communes sur les 27 qui composent la Jeune Province. Ces terrains lui permettront de construire environ 1.500 logements, pour tenter d'influer sur la pression immobilière qui sévit actuellement en Brabant wallon et contraint, vu les prix du marché, de plus en plus d'habitants originaires du Brabant wallon à s'exiler dans les provinces voisines à la recherche de logements plus abordables.

L'APIBW (www.apibw.be) a inauguré à Lillois (Braine-l'Alleud) vendredi son premier projet immobilier sous son nouveau nom. Il s'agit d'un complexe de 37 logements dont certains seront vendus à un prix inférieur de 30% à celui du marché. Le changement de nom coïncide avec une nouvelle phase de développement de l'ancienne Régie foncière, maintenant qu'elle s'est constitué une réserve importante après dix ans d'acquisitions de terrains. Elle développe aujourd'hui des projets de 203 logements et 7 commerces à Grez-Doiceau, de 18 logements et 4 commerces à Gastuche, et a introduit des permis pour construire 110 logements à Chastre, 20 à Jodoigne et 166 sur le site Folon à Wavre. "Les études démographiques prévoient que 15.000 nouveaux logements seront nécessaires en Brabant wallon d'ici 2030. Avec une capacité de construction de 1.500 logements, nous espérons avoir un impact sur le prix du marché immobilier régional", indique Mathieu Michel (MR), le président du conseil d'administration de l'APIBW. (Belga)

Nos partenaires