L'Afterwork Shopping 2013 mise sur l'événementiel pour doper le commerce bruxellois

02/07/13 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

Source: Le Vif

La saison 2013 de l'Afterwork Shopping, qui sera lancée par une soirée festive le jeudi 4 juillet, tentera d'étendre géographiquement et de diversifier le concept. La ministre bruxelloise de l'Economie, Céline Fremault, applaudit des deux mains et pousse à élargir l'événement, entre autres quant aux plages horaires. "Le commerce représente 100.000 emplois à Bruxelles", a-t-elle justifié lors de la conférence de presse organisée par Atrium mardi.

L'Afterwork Shopping 2013 mise sur l'événementiel pour doper le commerce bruxellois

© Belga

"Selon les comptages développés par Atrium, l'affluence de clients potentiels en fin de journée est quasi équivalente à l'affluence totale rencontrée dans les heures d'ouverture classiques (jusque 18h30)," explique Céline Fremault. Convaincus du bénéfice potentiel d'une ouverture hebdomadaire (les jeudis) jusque 20h, des commerçants de tout le Pentagone participent aujourd'hui à l'action. La Rue de Namur, les Marolles et le Sablon font leur entrée dans le guide shopping, qui compte 108 "commerçants ambassadeurs" engagés à participer toute l'année au projet. L'évaluation positive de l'édition 2012 a sans doute joué un rôle: des enquêtes chalands effectuées en rue et sur Facebook ont montré que 71% des personnes ciblées connaissent l'événement.

La ministre s'en félicite, insistant sur l'image de marque de Bruxelles, et sur... le portefeuille des congressistes. "Les dépenses moyennes d'un congressiste sont de 400 euros par jour", précise Céline Frémault. "Cela représente une réelle opportunité pour les commerçants, s'ils donnent la possibilité à ce public d'acheter après leurs réunions."

L'événement avait été lancé en 2010 par Atrium, devenue aujourd'hui l'Agence régionale du commerce. "Les premières éditions ont connu quelques ratés", admet Aurore Di Giusto, directrice de l'organisation. "La communication était trop éclatée, et beaucoup de commerces participants n'ouvraient jusque 20h que quelques semaines par an, ce qui créait des déceptions chez les clients." L'événement a été recadré en 2012, avec des campagnes de communication moins onéreuses et ciblées sur les femmes de 25-40 ans aux revenus moyens voire supérieurs. Des partenariats, entre autres avec le Brussels Vintage Market, un guide complet des commerces participants, une page Facebook avec concours et capsules vidéo humoristiques ont fait le reste, créant l'image d'un événement chic et branché, où la notion de plaisir entre ami(e)s est centrale.

Atrium compte à présent sur les commerçants pour proposer eux-mêmes des micro-événements, l'organisation se chargeant de "diriger le projecteur vers leurs actions". Avec la volonté à moyen terme d'élargir l'événement à toute la région bruxelloise, Afterwork Shopping testera cette année son concept en-dehors du Pentagone. La Nuit des Soldes à Stockel fait partie de ces actions ponctuelles en terrain inconnu. L'Afterwork Shopping est soutenu par la Région à hauteur de 80.000 euros, et par la Ville pour un montant de 5.000 euros.

Nos partenaires