L'ADDE contrainte de rembourser des subsides au Parlement européen

22/11/16 à 00:39 - Mise à jour à 09:03

Source: Belga

(Belga) L'Alliance pour la démocratie directe en Europe (ADDE), le groupe parlementaire rassemblant notamment les Britanniques europhobes du UKIP et le Parti Populaire dans l'hémicycle européen, a indûment dépensé près d'un demi-million d'euros de subsides européens, a constaté lundi soir le Bureau du Parlement européen.

L'ADDE contrainte de rembourser des subsides au Parlement européen

L'ADDE contrainte de rembourser des subsides au Parlement européen © BELGA

Le Bureau, au sein duquel siègent le président et les 14 vice-présidents du Parlement, s'est penché sur une note émanant du secrétaire général indiquant que l'ADDE a consacré 421.000 euros à des activités politiques nationales. L'Europe distille des fonds destinés au fonctionnement des fondations et partis européens, mais ces sommes ne peuvent être engagées pour le financement de campagnes ou d'activités à finalité nationale. L'ADDE est ainsi sommée de rembourser 172.655 euros, tandis qu'un montant de 248.345 euros de subsides ne lui sera pas versé. Le Parti Populaire (PP) de Mischaël Modrikamen serait également concerné. L'ADDE aurait effectué des versements "douteux", d'un total d'environ 23.000 euros, pour un congrès du parti belge et la diffusion d'un journal lié à la formation politique. Un possible conflit d'intérêts entre l'ADDE et une entreprise médiatique proche du PP est aussi évoqué dans la note. (Belga)

Nos partenaires