L'ACW porte plainte pour diffamation

11/03/13 à 10:46 - Mise à jour à 10:46

Source: Le Vif

L'ACW, la coupole flamande du mouvement ouvrier chrétien, porte plainte pour diffamation contre les personnes qui accusent le mouvement de fraude fiscale. Le président du CD&V Wouter Beke condamne fermement ce qu'il appelle des "insinuations" contre l'ACW. Beke s'en prend également violemment à Didier Reynders.

L'ACW porte plainte pour diffamation

© Image Globe

Les poursuites judiciaires visent "les personnes qui, depuis le 14 février, accusent l'ACW de fraude fiscale, d'abus de biens sociaux, de faux en écriture et de conflit d'intérêts".

L'ACW refuse cependant de mentionner le nom des personnes poursuivies. Mais nul n'ignore que le 14 février est le jour où la N-VA a convoqué la presse pour évoquer la fraude fiscale, l'abus de biens sociaux, les faux en écriture et le conflit d'intérêts au sein de l'ACW.

Pas anormal

Wouter Beke a mentionné "un nombre d'insinuations" à propos de l'information qu'après la chute de Dexia, Arco ait taillé sur mesure la garantie publique pour ses coopérateurs et aurait écrit les arrêtés royaux". "Il n'est pas anormal que des groupes de pression (telles que des organisations d'employeurs ou d'employés) collaborent à la rédaction de dossiers", ajoute-t-il encore.

Didier Reynders

"Ce dossier a été géré par Didier Reynders, ministre des Finances de l'époque, et approuvé par le gouvernement", a déclaré Beke sur la VRT. "Ce sont des faits, mais à nouveau les insinuations suggérées ne sont pas totalement exactes". Pour Wouter Beke Didier Reynders est "particulièrement frustré" de ne plus être ministre des Finances. En outre, le président du CD&V a affirmé sur le VRT que Reynders "commettait gaffe sur gaffe" lorsqu'il était aux Finances. Vendredi, Didier Reynders, qui est actuellement ministre des Affaires étrangères, s'était encore posé des questions sur les recettes fiscales, qui ne sont pas aussi élevées que prévu.

Belga/EE

En savoir plus sur:

Nos partenaires