L'accusé prétend que son épouse buvait trois bouteilles d'alcool par jour

21/09/16 à 13:45 - Mise à jour à 13:44

Source: Belga

Interrogé une seconde fois par les policiers d'Ostende au sujet des lésions relevées sur le corps de Véronique Pirotton, et notamment sur des lésions sur le foie, Bernard Wesphael a raconté que son épouse buvait énormément d'alcool, "trois bouteilles par jour", et consommait beaucoup de médicaments. Selon lui, les lésions sur le foie ne s'expliquent pas car il maintient qu'il ne s'est pas montré violent avec son épouse.

L'accusé prétend que son épouse buvait trois bouteilles d'alcool par jour

Bernard Wesphael et son avocat Me Jean-Philippe Mayence. © BELGA

Lors d'un second interrogatoire devant la police, Bernard Wesphael a indiqué que Véronique Pirotton consommait trois bouteilles d'alcool par jour, ce qui pourrait expliquer la taille de son foie qui pesait près de deux kilos, alors que le foie d'une femme pèse entre 1.300 et 1.400 grammes. Le médecin légiste avait constaté des déchirures sur le foie de la victime lors de l'autopsie. Selon l'accusé, choqué d'avoir lu dans la presse qu'il avait été question de violence entre eux, ces lésions ne s'expliquent pas.

Bernard Wesphael avait indiqué aux policiers que son épouse était devenue un danger pour elle et pour la société. "Elle était maniao-dépressive et névrotique, elle consommait beaucoup de médicaments", a-t-il commenté lors de son audition, ajoutant qu'elle s'automutilait, ce qui pourrait expliquer, selon lui, certaines lésions.

Au total, le médecin légiste avait relevé trente-cinq zones hématiques sur le corps de la victime.

Nos partenaires