Kris Peeters veut "réfléchir à une manière de faire aboutir les grands projets en Belgique"

08/12/17 à 10:05 - Mise à jour à 10:06

Source: Belga

(Belga) La décision des instances européennes de football (UEFA) de retirer le projet belge de stade national pour l'Euro 2020 de football continuait d'alimenter les discussions vendredi à l'arrivée des ministres fédéraux au 16 rue de la Loi.

"C'est regrettable, il faut réfléchir à une manière de faire aboutir les grands projets en Belgique. C'est un très grand problème pour l'image du pays", a souligné le vice-premier ministre CD&V Kris Peeters. Son homologue de l'Open Vld Alexander De Croo en appele à une gestion au niveau national. "Le fédéralisme, c'est regarder tous dans la même direction, ce n'est pas le cas dans tous les dossiers, les normes de bruit, le stade...", a-t-il dit. Pour Kris Peeters, une solution de reprise en main par le fédéral est "prématurée" voire inopportune. C'est le fruit d'un "manque de concertation", a répété le vice-premier ministre MR Didier Reynders, emboîtant le pas du Premier ministre Charles Michel qui, jeudi au parlement, s'était étonné que le comité de concertation n'ait jamais été saisi du projet. Avant que la décision de l'UEFA soit connue, M. Michel avait pointé du doigt l'initiative de la ville de Bruxelles et de la Région bruxelloise dans ce dossier d'implantation d'un stade en Région flamande, une curiosité. Au parlement, cela lui a valu un passe d'armes avec le président de DéFI Olivier Maingain qui a rappelé que le projet portait la signature du fédéral et des trois Régions, à une époque, en 2013, où le FDF était dans l'opposition à tous les niveaux. L'ancien Premier ministre Elio Di Rupo a également estimé jeudi qu'il avait manqué une coordination nationale dans le dossier du stade. (Belga)

Nos partenaires