Kris Peeters sera-t-il nommé formateur et puis Premier ministre ?

22/07/14 à 11:29 - Mise à jour à 11:29

Source: Le Vif

Kris Peeters bénéficierait du soutien de la N-VA pour diriger le nouveau gouvernement fédéral composé d'une dite coalition suédoise.

Kris Peeters sera-t-il nommé formateur et puis Premier ministre ?

© Belga

L'informateur royal Charles Michel rendra son rapport ce mardi au roi Philippe. Le souverain avait chargé le président du MR d'étudier les formules possibles pour la formation d'un gouvernement fédéral.

Les possibilités sont limitées depuis le refus du cdH de rejoindre une coalition de centre-droit composée de la N-VA, du CD&V, de l'Open VLD, du MR et du cdH. Comme les partis flamands semblent très peu emballés à l'idée d'une tripartite classique et que la N-VA et le CD&V seraient d'accord pour ouvrir les négociations du gouvernement flamand à l'Open VLD, la coalition suédoise ou kamikaze composée de la N-VA, du CD&V, de l'Open VLD et du MR comme seul parti francophone demeure la seule option possible.

L'informateur Charles Michel pourrait donc remettre sa démission au roi Philippe qui pourra désigner un véritable formateur. Celui-ci sera très probablement Kris Peeters (CD&V) qui n'occupera pas de fonction dans le nouveau gouvernement flamand, mais qui bénéficie du soutien de la N-VA pour diriger un gouvernement fédéral.

Selon la VRT, le ministre-président flamand sortant ferait figure de compromis dans la coalition kamikaze. "Kris Peeters Premier ministre serait symbolique" estime le journaliste de la VRT sur les ondes de Radio 1. "De cette façon, le CD&V ne doit pas craindre de se retrouver 'écrasé' entre la N-VA d'une part et la famille libérale d'autre part, et le MR pourra vendre la formule en Belgique francophone comme n'étant 'pas un gouvernement N-VA'".

CB/Belga

Nos partenaires