Kris Peeters met la pression sur le gouvernement Di Rupo

29/05/12 à 09:47 - Mise à jour à 09:47

Source: Le Vif

Le ministre-président flamand, Kris Peeters, se dit inquiet par le rythme adopté au fédéral en ce qui concerne la réforme de l'Etat.

Kris Peeters met la pression sur le gouvernement Di Rupo

© Image Globe

Le chef du gouvernement flamand indique, dans une interview au Soir , avoir demandé à son administration de préparer des fiches en vue des transferts de compétences. "Elles sont prêtes depuis trois mois, traduites en français et transmises au fédéral. Elio Di Rupo avait promis, il y a plusieurs mois, que le fédéral ferait pareil; je n'ai toujours rien reçu", indique-t-il. M. Peeters ajoute qu'il avait demandé au Premier ministre s'il ne serait pas utile d'organiser une coordination entre administrations. "Il avait dit: OK. Mais jusqu'ici, rien! Donc je m'inquiète", insiste-t-il.

Kris Peeters évoque également des problèmes au niveau de la mise en oeuvre de la réforme de l'Etat qui pourraient la retarder. "Le pire" serait que les transferts de compétence ne soient pas votés avant 2014. "Parce qu'alors, les élections de 2014 vont virer au chaos, à cause de l'incertitude", prédit-il.

Le Premier flamand dit craindre que la dynamique au fédéral se ralentisse, voire s'arrête. Il y a une nervosité "énorme" en raison des élections communales, "c'est la première fois que je vois ça", observe-t-il. Dire comme certains l'on fait, notamment au PS, que ces élections seront également un test national, "n'est pas malin", dit Kris Peeters.

Au-delà, le ministre-président flamand confirme qu'il mènera campagne en 2014, mais qu'il ne redeviendra pas ministre d'un autre-ministre-président, N-VA par exemple. "Je suis candidat à un nouveau mandat de ministre-président", prévient-il.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires