Kris Peeters : le français et le néerlandais doivent rester les langues principales à l'école

27/09/10 à 17:05 - Mise à jour à 17:05

Source: Le Vif

Le néerlandais et le français doivent rester les langues principales à l'école, a affirmé lundi le ministre-président flamand, Kris Peeters, en réaction à la proposition controversée de son ministre de l'Enseignement, Pascal Smet, de faire de l'anglais la seconde langue enseignée dans le secondaire.

Kris Peeters : le français et le néerlandais doivent rester les langues principales à l'école

© Belga

"L'anglais devient de plus en plus la langue véhiculaire, c'est clair, mais il ne doit pas remplacer le français. Nous devons examiner comment il peut trouver sa place à côté du néerlandais et du français dans notre enseignement", a-t-il dit. M. Peeters a précisé que la proposition de Pascal Smet ne faisait pas l'objet d'un accord au gouvernement flamand. Le ministre n'a fait qu'ouvrir le débat, a recadré Kris Peeters.

Du côté des partis, la Lijst Dedecker (LDD) a exprimé son soutien à l'idée de M. Smet. Pour les députés flamands Lode Vereeck et Boudewijn Bouckaert, "ce n'est plus la Belgique, mais le monde qui est désormais le cadre de référence en ce qui concerne les opportunités d'emploi des jeunes". L'importance accordée au français ne constitue dès lors qu'un "reliquat du cadre belge dépassé".

Le CD&V est plus critique. Pour la spécialiste de l'enseignement Kathleen Helsen, le multilinguisme est une richesse, mais "l'objectif ne peut pas être de moins investir dans l'apprentissage de notre deuxième langue nationale".

Le parti chrétien-démocrate a aussi déploré la sortie médiatique de M. Smet, qui ne s'intègre pas selon lui dans une vision cohérente.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires