Kris Peeters défend le mécanisme des intérêts notionnels

17/02/16 à 07:11 - Mise à jour à 07:11

Source: Belga

(Belga) Le vice-Premier ministre Kris Peeters (CD&V) ne veut pas remettre en cause le mécanisme des intérêts notionnels, indique-t-il mercredi dans l'Echo, prenant ainsi le contre-pied de la N-VA.

Kris Peeters défend le mécanisme des intérêts notionnels

Kris Peeters défend le mécanisme des intérêts notionnels © BELGA

"Supprimer les intérêts notionnels serait très dommageable pour la réputation de notre pays sur la scène internationale", estime notamment M. Peeters, qui ajoute qu'une suppression serait très négative pour "le rôle de Bruxelles comme centre financier (...) et que de nombreux centres de décision financiers choisiraient alors de quitter la Belgique". "Le manque de stabilité fiscale est précisément ce qui effraye de nombreux investisseurs et les tient éloignés de notre pays", explique Kris Peeters dans son plaidoyer en faveur du maintien des notionnels. "On ne change pas en cours de jeu les règles sur lesquelles peuvent être basées des investissements à long-terme." (Belga)

Nos partenaires