Kris Peeters assure qu'il ne temporise pas en attendant le fédéral

16/06/14 à 18:14 - Mise à jour à 18:14

Source: Le Vif

Les négociations pour la formation d'un gouvernement flamand ne ralentissent pas dans l'attente de faire davantage la clarté au fédéral, a répondu lundi Kris Peeters (CD&V), avant une nouvelle réunion avec la N-VA au parlement flamand sur le cadre budgétaire du prochain exécutif flamand.

Kris Peeters assure qu'il ne temporise pas en attendant le fédéral

© Belga

Le chef de file des CD&V à la table de négociation refuse toutefois de s'enfermer dans des délais. "Il importe d'avoir un bon accord de gouvernement. Cela demande quelque temps", a commenté le ministre-président sortant. Le président de la N-VA, Bart De Wever, avait affirmé durant la campagne électorale qu'il suffirait d'une dizaine de jours pour former un gouvernement flamand si les négociations associaient son parti au CD&V. Des journalistes ont rappelé ces propos au chef de délégation N-VA Geert Bourgeois. "Ce sont des choses que l'on dit en campagne. Mais nous travaillons bien ensemble", a-t-il répondu à la fin de la réunion, qui aura duré une heure et demie.

Un groupe de travail s'est attaché ces derniers jours à tracer les lignes de force budgétaires, sur base de chiffres de l'administration. Un groupe de travail "central", qui réunit les huit négociateurs principaux de la N-VA et du CD&V, est ensuite chargé de les intégrer au cadre budgétaire. Ce cadre formera la base de travail des groupes thématiques qui seront mis sur pied mercredi."Nous avons discuté des contours budgétaires, ils seront affinés dans un groupe technique", s'est contenté de déclarer M. Bourgeois.

Les négociateurs restent muets sur les chiffres budgétaires. Un récent rapport de l'administration évalue le déficit budgétaire flamand à un milliard d'euros en 2015 et 1,3 milliard en 2016, des chiffres toutefois à actualiser.Les pourparlers flamands connaîtront une pause mardi avec l'installation du parlement flamand.

Nos partenaires