Knokke: l'histoire de la station la plus bling-bling de la côte

26/07/15 à 11:39 - Mise à jour à 02/09/15 à 13:42

Source: Le Vif/l'express

Pendant plusieurs siècles, Knokke a somnolé entre polders et dunes. Durant les dernières années du XIXe siècle, le petit village comptant alors 54 fermes est le rendez-vous de l'avant-garde artistique... Avant de devenir le lieu de villégiature huppé d'une renommée éclatante, épris d'art contemporain.

Difficile d'imaginer que la station balnéaire la plus bling-bling de la côte fut jadis... une commune agricole. Dans son Histoire de Knokke, l'abbé Julien Opdedrinck y pointe en 1682 une poignée de hameaux totalisant 44 fermes. Deux siècles plus tard, le nombre d'exploitations agricoles s'élève à 54. On appelait l'endroit Knok ou Cnoc, ce qui signifie "un lieu élevé" ou une "hauteur naturelle de terrain" (l'orthographe Knocke ou Knokke viendra plus tard). Les terres appartenaient essentiellement à deux familles : les Serweytens et les Lippens. Pendant plusieurs siècles, le village agricole immobilisé dans le temps a somnolé dans l'isolement complet et dans la rustique simplicité, entre les polders et les dunes s'étalant à perte de vue. Seules les méthodes de culture évoluaient un peu, de temps en temps.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires