Kim De Gelder paiera plus d'un millions d'euros de dommages et intérêts, avec intervention du fonds d'aide aux victimes

30/09/13 à 19:38 - Mise à jour à 19:38

Source: Le Vif

Kim De Gelder, condamné à la réclusion à perpétuité pour quatre assassinats et 25 tentatives d'assassinat, devra payer des dommages et intérêts plus importants à ses victimes que ceux réclamés par la défense, a décidé lundi la cour d'assises de Flandre orientale dans un arrêt portant sur le volet civil de l'affaire.

Kim De Gelder paiera plus d'un millions d'euros de dommages et intérêts, avec intervention du fonds d'aide aux victimes

© Belga

L'avocat du détenu, Jaak Haentjens, avait demandé à la cour de se baser sur les grilles indicatives mais celle-ci a ordonné le paiement de dédommagements trois fois plus élevés. Au total, Kim De Gelder devra payer environ un million d'euros à ses victimes.

Cette liste de montants forfaitaires préconise par exemple 12.500 euros de dédommagement pour la perte d'un époux. "Les circonstances particulières justifient de plus gros montants", a estimé le président de la cour d'assises Koen Defoort. "Kim De Gelder a mené un raid d'une façon horrible et a causé des souffrances indescriptibles. Ce n'est pas comparable à un délit ou une infraction routière."

La cour a jugé que les victimes qui n'ont pas été blessées ont aussi encouru des dommages moraux. Les enfants de parents qui ont perdu un enfant lors du drame et qui n'étaient pas encore nés au moment des faits, ont, selon la cour, également droit à un dédommagement.

Les victimes avaient requis ensemble des dommages et intérêts de près de deux millions d'euros. Le montant total de l'indemnité accordée est d'environ 1.027.000 euros, dont 90.000 euros à titre provisionnel. Les proches des victimes décédées, représentés par la cabinet de Jef Vermassen, avaient demandé 60.000 euros de dédommagement moral pour chaque. La cour a ordonné des montants de 30.000 euros par victime.

Le fonds d'aide aux victimes devra intervenir

Cette décision de la cour d'assises de Flandre orientale de condamner Kim De Gelder à payer environ un million d'euros à ses victimes est un "jugement raisonnable", a estimé Jaak Haentjens, l'avocat du détenu, à l'issue de l'audience.

"Le fonds d'aide aux victimes d'actes intentionnels de violence devra de toute façon intervenir, car mon client ne pourra jamais payer les dommages et intérêts." L'avocat du détenu, Jaak Haentjens, avait demandé à la cour de se baser sur les grilles indicatives mais celle-ci a ordonné le paiement de dédommagements trois fois plus élevés. Les victimes avaient requis ensemble des dommages et intérêts de près de deux millions d'euros. Le

montant total de l'indemnité accordée est d'environ 1.027.000 euros, dont 90.000 euros à titre provisionnel.

"Les montants approuvés sont effectivement plus importants que ceux figurant dans les grilles indicatives, mais pas autant que ceux demandés par les parties civiles", a souligné le conseil de Kim De Gelder.

Les proches des victimes décédées, représentés par la cabinet de Jef Vermassen, avaient par exemple demandé 60.000 euros de dédommagement moral pour chacune d'elles. La cour a ordonné des montants de 30.000 euros par victime.

Le jury de la cour d'assises avait estimé, le 22 mars dernier, l'accusé responsable de ses actes et coupable des morts d'Elza Van Raemdonck (72 ans) à Vrasene, le 16 janvier 2009, de deux bébés, Corneel et Leon, et de la puéricultrice Marita Blindeman (54 ans), le 23 janvier 2009, à la crèche Fabeltjesland de Termonde.

Nos partenaires