Kazakhgate: quand Armand De Decker déjeunait avec Claude Guéant

10/11/16 à 11:10 - Mise à jour à 16:12

Source: Le Vif/l'express

Armand De Decker roulait-il pour l'Elysée ? Un déjeuner à Paris, début 2011, avec Claude Guéant, l'ancien ministre français de l'Intérieur et proche de Sarkozy, semble l'attester. Révélations.

L'enquête belge sur le "Le dossier" - de possibles pots-de-vin versés par des proches de Nicolas Sarkozy, lorsqu'il était président de la République, pour faciliter la vente d'hélicoptères français au Kazakhstan - avance bien. Et le rôle d'influence joué par Armand De Decker dans cette affaire se précise. Comme viennent de le révéler Mediapart et Le Soir, l'ancien président MR du Sénat s'est rendu, un dimanche matin de février 2011, au domicile courtraisien de Stefaan De Clerck (CD&V), alors ministre de la Justice. Selon ce dernier, le libéral lui a demandé d'intervenir dans le dossier Chodiev, du nom de ce milliardaire ouzbek bénéficiant de la nationalité belge, à l'époque impliqué en Belgique dans un dossier de corruption avec deux amis kazakhs. Deux jours plus tard, De Decker s'est rendu au cabinet de la Justice, avec l'avocate niçoise Catherine Degoul qui dirigeait la défense de ce qu'on a appelé le "trio kazakh". Selon le témoignage en audition judiciaire des deux conseillers qui l'ont reçu, il s'est présenté comme avocat de l'Elysée, tout en précisant que l'intervention de la présidence française était liée à l'octroi d'un marché en matière aéronautique entre le Kazakhstan et la France.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires