Kazakhgate - Le procureur général snobe la commission Justice, renvoyant à la commission d'enquête

30/11/16 à 17:11 - Mise à jour à 17:13

Source: Belga

(Belga) Le procureur général de Bruxelles a fait savoir au ministre de la Justice Koen Geens qu'il réservait dorénavant les réponses aux questions parlementaires sur l'affaire Chodiev à la commission d'enquête parlementaire à créer.

Kazakhgate - Le procureur général snobe la commission Justice, renvoyant à la commission d'enquête

Kazakhgate - Le procureur général snobe la commission Justice, renvoyant à la commission d'enquête © BELGA

Le député Georges Gilkinet (Ecolo) avait inscrit une nouvelle série de questions sur cette affaire à l'attention du ministre de la Justice mercredi en commission de la Chambre. Dans sa réponse, le ministre a fait savoir que le procureur général de Bruxelles tenait pour "acquise" l'installation prochaine d'une commission d'enquête parlementaire, en principe instituée par le vote d'une proposition de loi en ce sens demain jeudi. "Dans ce contexte, j'entends réserver mes réponses à la commission d'enquête", a précisé le procureur. "C'est décidément une mauvaise habitude qu'a prise le Parquet de Bruxelles d'appliquer la loi avant qu'elle soit d'application", a ironisé M. Gilkinet alors qu'à ce stade la commission d'enquête n'a pas encore de base légale. Le procureur général a également renvoyé le député à ses réponses précédentes concernant une série de questions qu'il a considéré comme des redites. "Il y en avait de nouvelles", a fait observer M. Gilkinet, notamment intéressé à connaître la base légale permettant "la transmission d'une fiche de sécurité par M. De Decker à un Etat voisin". Pour sa part, le ministre de la Justice s'est contenté mercredi de répondre que "non", il n'avait jamais reçu lui, depuis qu'il est entré en fonction, d'avocats à son domicile sur un dossier bien précis. Un de ses prédécesseurs, Stefaan De Clerck avait reçu, en cours de procédure législative, le sénateur-avocat De Decker à son domicile au sujet de la transaction pénale élargie, qui intéressait Patokh Chodiev, client de ce dernier. (Belga)

Nos partenaires