Kazakhgate: grosse crise à l'installation de la commission d'enquête

01/12/16 à 20:42 - Mise à jour à 21:14

Source: Belga

La commission d'enquête parlementaire sur le Kazakhgate, temporairement présidée par le président de la Chambre Siegfried Bracke, a dû suspendre ses travaux après une invraisemblable cacophonie sur l'installation de son président.

Kazakhgate: grosse crise à l'installation de la commission d'enquête

Vincent Van Quickenborne © BELGA

Il avait été décidé en conférence des présidents de la Chambre que le cdH désignerait le président en vertu de la clé D'Hondt. Le choix du cdH s'est porté sur Francis Delpérée. Le député Open Vld Vincent Van Quickenborne a contesté que la commission d'enquête puisse s'accorder au consensus sur ce choix même si M. Delpérée était le seul candidat.

S'en est suivi une série de votes organisés par M. Bracke, avec la question de savoir s'il fallait ou non comptabiliser les abstentions. Admettant une "faute", le président de la Chambre a ensuite proposé en cours de procédure de modifier le système de votes, avant de provoquer une interruption de séance face au tollé. L'opposition s'est dite affligée par la situation, Karine Lalieux (PS) y voyant une manière pour la majorité de vouloir "contrôler" la commission d'enquête.

Peu importe son issue, l'affaire laissera des traces et sera immanquablement évoquée en conférence des présidents de la Chambre.

LIRE AUSSI : Kazakhgate: la majorité refuse le consensus sur la présidence de Delpérée

Nos partenaires