Karine Lalieux: "le MR discrédite le travail du Parlement !"

04/08/10 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Le Vif

Sur son blog, Karine Lalieux, députée fédérale PS, répond aux propos tenus par Jacqueline Galant (MR) sur l'immigration. Pour la députée PS, Jacqueline Galant décrit le travail des membres de la Commission de naturalisation de manière subjective et discrédite les parlementaires.

Karine Lalieux: "le MR discrédite le travail du Parlement !"

© Belga

"On a l'habitude de voir le MR (...) courir derrière les grandes idées ou déclarations sécuritaires de Sarkozy" écrit la députée. "Jacqueline Galand, députée MR, n'a pas failli à la tradition. (...) Elle reprend tous les thèmes développés ces derniers jours en France. "

Sur son blog, Karine Lalieux a tenu rappeler quelques principes à Jacqueline Galant. "Pour obtenir la nationalité (...) il faut connaître une des trois langues nationales. Ce n'est pas dans le code de nationalité mais c'est une jurisprudence constante depuis des années. Le seul membre de la commission qui a résisté à ce critère est son collègue du MR, Olivier Maingain", explique-t-elle.

Elle ajoute, "je ne me rappelle pas avoir vu des personnes obtenir la nationalité dans les circonstances décrites par Madame Galand (pas de permis de conduire ou d'assurance). (...) Si le casier judiciaire n'est pas vierge, là aussi une analyse fine est réalisée et le plus souvent on attend la réhabilitation."
"Je voudrais également souligner que pour ceux qui ont commis des actes de délinquance, le code pénal prévoit au bout d'un certain nombre d'années la possibilité de réhabilitation (procédure devant le juge), c'est ce critère légal-là qui doit primer et non le bon vouloir de quelques parlementaires...", continue Karine Lalieux.

"Par contre, ce qui me semble plus problématique dans l'attribution de la nationalité, c'est que très peu de critères soient repris dans le code de nationalité et que tout soit fait sur base de la jurisprudence de la commission (...). Sous le précédent Gouvernement, un accord avait été obtenu pour clarifier la loi sur différents points : la connaissance de la langue, l'impossibilité d'obtenir la nationalité sur base d'un mariage avec un ou une belge s'il n'y a pas au moins deux ans de cohabitation (...), la possibilité de retirer la nationalité si elle a été obtenue par fraude (...). A cause des élections anticipées nous n'avons pas eu le temps de voter ce projet de loi."
"Si je suis en faveur d'une clarification du code de nationalité, je m'oppose, par contre, avec force aux déclarations populistes de la Députée MR qui surfe sur le discours de l'extrême Droite et discrédite la Chambre dans son intégralité puisque c'est la séance plénière qui vote les naturalisations", conclut-elle.

Le Vif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires