Karel De Gucht s'en prend violemment à la N-VA

29/05/13 à 15:06 - Mise à jour à 15:06

Source: Le Vif

Selon le commissaire européen Karel De Gucht, "les magouilles cachées de la Sinksenfoor" et "le petit jeu des équipes de football" sont diamétralement opposés aux valeurs éthiques et aux principes philosophiques évoqués par le président de la N-VA.

Karel De Gucht s'en prend violemment à la N-VA

© Belga

Dans une opinion publiée dans le journal De Standaard, Karel De Gucht exhume un essai écrit par De Wever datant de 2003. Le jeune président de la N-VA y louait le conservatisme du philosophe britannique Edmond Burke à la base de ses agissements politiques. "L'humain devient client de la boutique-état qui doit se charger de plus en plus de tâches et qui fonctionne selon les lois de l'offre et la demande". "Mais c'est justement cela que De Wever encourage en tant que bourgmestre" juge De Gucht. "À l'aune de la Sinksenfoor et des magouilles en football, ces paroles doivent donner matière à réflexion au président de la N-VA" critique-t-il.

"La taxe d'inscription pour les étrangers est contraire à l'éthique"

De Gucht qualifie la taxe d'inscription pour les étrangers de 250 euros, de "contraire à l'éthique". Le libéral considère cette taxe comme " un des dangers du nationalisme flamand prôné par la N-VA". Dès qu'ils sont au pouvoir, les dirigeants comme De Wever laissent tomber leur Coran éthique. Il change la place de la foire d'Anvers pour le bon plaisir de quelques-uns, ou pour assainir les caisses de la ville sur le dos des plus faibles. Et peu importe si les nuisances sonores sont pour les habitants de logements sociaux".

Belga/AVE

En savoir plus sur:

Nos partenaires