Jungle de Calais : Decaluwé veut des contrôles plus stricts aux frontières

22/02/16 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Belga

Le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé (CD&V), veut des contrôles plus stricts à la frontière française au niveau de La Panne. Alors que les autorités françaises demandent d'évacuer une partie de la "Jungle" de Calais, il craint qu'une bonne partie des migrants qui s'y trouvent rejoignent la Belgique.

Les autorités françaises menacent d'évacuer par la force des migrants campant dans une partie de la "Jungle" de Calais si ses occupants ne la quittent pas d'ici mardi soir, ont-elles fait savoir la semaine dernière.

"Les derniers signaux indiquent que le gouvernement français va effectivement procéder à l'évacuation de cette partie du camp. Sont concernés surtout des Irakiens, des Iraniens et des Afghans. Des actions similaires dans le passé laissent penser qu'un bon nombre de personnes va demander l'asile (en France, NDLR), mais je m'attends aussi à ce qu'une partie se rende à Zeebrugge pour y tenter sa chance et essayer une nouvelle fois de rejoindre le Royaume-Uni. Nous devons nous y préparer", a affirmé le gouverneur de Flandre occidentale.

Le gouverneur discutera à nouveau mardi des mesures possibles avec le ministre des Affaires intérieures, Jan Jambon (N-VA). Il réclame des contrôles frontaliers systématiques à la frontière française au niveau de La Panne. "Nous devons essayer de contrôler qui veut passer la frontière. Ceux qui ne peuvent pas présenter les documents nécessaires devraient être bloqués", estime-t-il.

Carl Decaluwé a déjà demandé aux chefs de corps des zones de police de la Côte de renforcer les contrôles. L'homme redoute que, dans le sillage des migrants, plusieurs passeurs coupables de trafic d'êtres humains opèrent depuis Zeebrugge plutôt que Calais

En savoir plus sur:

Nos partenaires