Jumet: les trois candidats djihadistes comparaîtront mercredi en chambre du conseil

31/01/16 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Source: Belga

(Belga) Un couple et un troisième individu ont été placés sous mandat d'arrêt, samedi, à la suite de deux perquisitions menées à Jumet (Charleroi) et à Bruxelles. Les trois suspects s'étaient semble-t-il radicalisés et comptaient rejoindre la Syrie. Ils comparaîtront mercredi devant la chambre du conseil de Charleroi.

Jumet: les trois candidats djihadistes comparaîtront mercredi en chambre du conseil

Jumet: les trois candidats djihadistes comparaîtront mercredi en chambre du conseil © BELGA

La police judiciaire fédérale a mené samedi deux perquisitions dans le cadre d'un dossier de terrorisme. Dès l'aube, des policiers armés et encagoulés ont fait irruption dans une habitation de la rue du Four à Verre à Jumet et ont intercepté un couple soupçonné de vouloir se rendre en Syrie. Les suspects faisaient l'objet d'écoutes téléphoniques depuis les attentats de novembre à Paris. Selon Me Thomas Puccini, conseil du jeune homme de 23 ans, son client, Belge converti à l'Islam, confirme avoir voulu faire le voyage "pour venir en soutien aux populations locales victimes de violences". Il reconnait également avoir mis une jeune fille de la région en contact avec un djihadiste afin qu'elle se rende en Syrie pour l'épouser. La compagne de ce suspect est quant à elle connue des services de renseignements et se serait radicalisée depuis environ un an. Elle a d'ailleurs déjà été entendue par le passé. Présenté au juge d'instruction Paul D'Haeyer, le couple a été placé sous mandat d'arrêt pour participation à une organisation terroriste. Une autre perquisition a été menée à Bruxelles. Un troisième individu, prénommé Bilal, a été intercepté et interrogé. Il aurait déclaré vouloir se rendre en Syrie pour "tuer des mécréants". Il a lui aussi été placé sous mandat d'arrêt. Les trois suspects comparaîtront mercredi devant la chambre du conseil de Charleroi. (Belga)

Nos partenaires