José Smeets (Retour à Liège) : "Tout le monde va devoir participer à la renégociation du visage de la Belgique."

13/06/10 à 23:45 - Mise à jour à 23:45

Source: Le Vif

Le bourgmestre CD&V de Fouron, Huub Broers, avait invité ses administrés à voter NV-A. Celle-ci emporte plus de 50 % des voix dans la petite commune limbourgeoise insérée dans la province de Liège. Au conseil communal, Voerbelang (8 élus) domine Retour à Liège (7 élus). Réactions de José Smeets, chef de l'opposition Retour à Liège.

José Smeets (Retour à Liège) : "Tout le monde va devoir participer à la renégociation du visage de la Belgique."

© Belga

Etes-vous effrayé par les résultats des élections ?

Nous faisons partie des francophones qui vivons en Flandre. Nous espérons toujours des solutions négociées mais, au fil des élections, il devient de plus en plus difficile d'y croire. En Wallonie, on s'est trop longtemps bercé de l'illusion que, soit disant, l'homme de la rue, en Flandre, ne voulait pas la fin de la Belgique. Eh bien, voilà : ces élections ont au moins le mérite de clarifier les choses. En additionnant les voix du Vlaams Belang et de la NV.A, vous avez 50 % de séparatistes. Maintenant, tout le monde va devoir participer à la renégociation du visage de la Belgique. Espérons que les hommes politiques francophones vont défendre les habitants de la périphérie et même, tout simplement, les Francophones...

N'y a-t-il pas moins de Fouronnais francophones qui, cette fois-ci, n'ont pas profité de leur droit d'aller voter à Aubel ? Beaucoup de gens ne voulaient pas aller voter du tout... Vous savez, les Hollandais représentent déjà 25 % de la population. Aucune solution n'est apportée aux problèmes fouronnais. Les hommes politiques wallons ne nous ont pas bien défendus.

De quoi êtes-vous mécontents ? Nos droits sont en train de fondre comme neige au soleil. Un exemple : pour la démarche la plus banale (un certificat médical, une autorisation d'achat de mort-aux-rats...), il faut un formulaire. Rédigé en néerlandais, bien entendu. Le système de financement des associations est organisé de telle façon que tout doit se faire en néerlandais. Les noms de rue ont été flamandisés. C'est un Ecolo, Olivier Deleuze, si je me souviens, qui avait un jour déclaré : "Les Fourons, c'est résolu." Dans l'esprit des Flamands, pas de doute, BHV, c'est aussi déjà résolu. La prochaine étape, c'est Bruxelles.

M-C. R

Nos partenaires