José Happart : " Bart De Wever est un autonomiste, pas un séparatiste "

18/06/10 à 09:13 - Mise à jour à 09:13

Source: Le Vif

L'ancien "hérisson fouronnais" voit Bart De Wever comme un autonomiste, pas comme un séparatiste. Pour lui, c'est le jeu interne au CD&V qui a pourri la situation.

José Happart : " Bart De Wever est un autonomiste, pas un séparatiste "

© F. Pauwels

Le Vif/L'Express : Bart De Wever (N-VA) se présente comme le chantre d'une Flandre autonome au sein de l'Union européenne. Une copie du mouvement "Wallonie, Région d'Europe" que vous aviez lancé en 1986 ?

José Happart : Bart De Wever est un flamingant. Moi, je suis un wallingant. On le présente trop vite comme un séparatiste, ce qui est faux. Lui et moi sommes des autonomistes, pas des indépendantistes. Moi je m'inscris dans l'avenir de l'Europe des régions, une Europe intégrée. L'histoire nous montrera que, si l'Europe n'acquiert pas une dimension politique, elle va éclater. Ceux qui, en Wallonie comme à Bruxelles, veulent le rattachement à la France, y compris Olivier Maingain, sont bien plus extrémistes que Bart De Wever. Si on parvient à se mettre d'accord avec lui sur ce qui doit rester à l'Etat fédéral, il n'y aura pas de problème.

Vous êtes arrivé trop tôt, ou lui trop tard, pour vous rencontrer ?

Pour moi, et pour "Wallonie, Région d'Europe", l'opinion publique n'était pas mûre. J'ai joué mon rôle, celui que je devais jouer, et puis voilà. Aujourd'hui, il ne faut pas oublier que ce sont les électeurs qui se sont prononcés pour un mouvement ouvertement flamingant. Nous n'avons rien gagné en combattant, avec "Madame Non", les Flamands depuis 2007, et ils vont nous le faire payer. Mais la N-VA n'est pas le parti flamand le plus infréquentable. Qui a déposé le projet de scission de BHV ? Qui a fait en sorte d'écarter Yves Leterme ? Mais c'est Herman Van Rompuy ! C'est depuis toujours le jeu interne du CVP-CD&V qui pourrit la situation.

Et Bruxelles dans tout cela ?

Pourquoi est-ce que le parlement bruxellois n'a pas activé à son tour la procédure en conflit d'intérêts contre le projet de scinder BHV ? Il aurait pu le faire une semaine avant que le jeune De Croo claque la porte, quand il n'y avait plus d'autre choix que le clash ou les élections. Si on veut sauver Bruxelles, il faut admettre le système fédéral construit sur trois Régions. Un véritable Etat fédéral dans lequel la Région bruxelloise pourra négocier d'égal àégal avec la Région flamande le futur de BHV. C'est leur affaire, et cet accord, la Région wallonne n'aura alors plus qu'à le signer. Je respecte le droit total de Bruxelles de sceller des accords. N'oublions pas que les premiers accords que la Région bruxelloise a signés, en matière économique, c'était avec la Flandre. Elle pourra le faire avec la Wallonie, dans toute une série de domaines, y compris dans les compétences de la Communauté française, qui doivent être transférées aux Régions.

ENTRETIEN : MICHEL DELWICHE

Nos partenaires