John Kerry part rassurer la Géorgie et l'Ukraine avant le sommet de l'Otan

06/07/16 à 00:14 - Mise à jour à 00:14

Source: Belga

(Belga) Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a quitté les Etats-Unis mardi pour se rendre en Géorgie et en Ukraine, deux voisins de la Russie que Washington veut assurer de son soutien avant un sommet de l'Otan en Pologne.

Kiev et Tbilissi voudraient intégrer l'Alliance atlantique bien que les forces russes occupent une partie de leurs territoires respectifs. M. Kerry doit rencontrer à Tbilissi mercredi le président géorgien Guiorgui Margvelachvili, le Premier ministre Guiorgui Kvirikachvili et des dirigeants de l'opposition. Il exprimera le soutien de Washington aux "aspirations euro-Atlantique" de la Géorgie, avait expliqué jeudi le porte-parole du département d'Etat John Kirby, faisant référence au souhait de l'ancienne république soviétique de devenir membre à part entière de l'Otan et, peut-être ensuite, de l'Union européenne. Les dirigeants de l'Otan avaient promis en 2008 à la Géorgie qu'un jour elle rejoindrait l'organisation.Mais le plus grand rival de l'Otan, la Russie, occupe actuellement deux régions séparatistes géorgiennes: l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, que Moscou considère comme des pays indépendants. Le président russe Vladimir Poutine s'oppose en outre à tout nouvel élargissement de l'Otan tandis que de nombreux membres de l'Alliance ne veulent pas prendre de risque en matière de sécurité pour la Géorgie. Jeudi, le chef de la diplomatie américaine se posera à Kiev où il s'entretiendra avec le président ukrainien Petro Porochenko et le Premier ministre Volodymyr Groïsman. Leurs discussions porteront sur la situation dans l'est du pays, où Kiev affronte une insurrection séparatiste prorusse. Selon les accords de Minsk conclus en février 2015, la Russie doit cesser de soutenir les rebelles séparatistes et respecter le cessez-le-feu en échange, côté ukrainien, d'une réforme politique et d'une autonomie des régions. Washington a imposé des sanctions à la Russie après l'annexion de la Crimée par Moscou en mars 2014, mais insiste pour que Kiev respecte les accords de Minsk. A l'issue de ces rencontres, M. Kerry s'envolera vendredi pour Varsovie. Il y rejoindra le président Barack Obama et d'autres dirigeants des pays membres de l'Otan pour le sommet annuel de l'Alliance. (Belga)

Nos partenaires