John Crombez l'affirme, le nouveau sp.a est en marche

05/06/16 à 16:27 - Mise à jour à 16:26

Source: Belga

Le jeune président du sp.a John Crombez a indiqué dimanche être arrivé au terme du processus de rénovation du parti à laquelle il a oeuvré durant 51 semaines.

John Crombez l'affirme, le nouveau sp.a est en marche

John Crombez © BELGA

Réunis en congrès à Plopsaland à La Panne, les socialistes flamands ont approuvé aux deux tiers la modification statutaire empêchant un bourgmestre d'une ville de plus de 20.000 habitants ou un échevin d'une ville de plus de 30.000 habitants d'être candidat à un siège au parlement.

Certaines figures du parti vont devoir opérer un choix, comme le bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte et le bourgmestre de Lommel Peter Vanvelthoven, tous les deux députés à la Chambre. Tous, parmi les militants, ne voient pas cette réforme d'un bon oeil. "Je ne vois pas la raison pour laquelle nous devrions partir aux élections avec un handicap, avec des listes moins fortes", a commenté Kurt De Loor, échevin à Zottegem. Certaines sections locales avaient également appelé à attendre un décret annoncé au parlement flamand sur le décumul.

"Mais pourquoi devrions-nous en tant que socialistes regarder ailleurs avant de savoir ce que nous pouvons faire nous-mêmes?", leur a répondu John Crombez. Celui-ci veut que de nouveaux noms apparaissent sur les listes. Aux élections pour les parlements, une règle interne voudra d'ailleurs qu'au moins une nouvelle personnalité intègre le top 3 de la liste.

John Crombez se sent conforté par les derniers sondages qui annoncent sa formation comme deuxième parti en Flandre, même si les résultats pronostiqués ne sont pas suffisants.

En ordre de marche, "nous nous préparons à une très longue campagne électorale", a-t-il annoncé, prêt au "porte à porte", et à aller de "village en village, de ville en ville".

Dimanche, John Crombez a appelé le gouvernement fédéral et les syndicats à préserver les étudiants en examen en cette fin d'année scolaire. Il a également adressé un message au ministre flamand du Bien-Être, le CD&V Jo Vandeurzen, auteur d'une réforme des allocations familiales contestée par l'opposition. "Si cette réforme fait augmenter encore la pauvreté infantile, en Flandre, gardez votre fierté de côté et corrigez le tir", a-t-il lancé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires