Joëlle Milquet y croit encore

25/07/11 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Le Vif

La présidente du cdH, Joëlle Milquet, croit que les huit partis autour de la table de négociations parviendront à conclure un accord communautaire, indique-t-elle dans une interview aux quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Joëlle Milquet y croit encore

© Frédéric Pauwels

Les huit formations - PS, MR, cdH, Ecolo, Groen!, CD&V, sp.a et Open Vld - sont tombées d'accord la semaine dernière sur une méthode de travail. Elles commenceront ainsi à négocier sur BHV et sur différents dossiers communautaires. Dès qu'un accord sera enregistré sur ces points, les autres pans de la négociation pourront être abordés.

Pour Mme Milquet, il s'agit des négociations de la dernière chance. "Je ne peux pas imaginer ce qu'il se passera si nous échouons. Mais nous allons réussir. Nous y sommes condamnés."

"Les huit partis qui sont maintenant autour de la table veulent tous une profonde réforme de l'Etat, mais qui reste dans un contexte belge, avec un avenir pour le pays. Il est beaucoup plus facile pour les francophones de négocier dans ces conditions."

Dans le Standaard, le vice-premier et ministre du Budget, Guy Vanhengel (Open Vld), revient sur les propos de Laurette Onkelinx (PS) dans la presse flamande de samedi. "Nous sommes redevables d'un résultat aux partis flamands", avait-elle déclaré. "Je la prends au mot", commente M. Vanhengel. "Mais si les francophones sont réellement prêts à s'investir dans les attentes des partis flamands, alors ils devront également le faire sur le terrain socio-économique."

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires