Joëlle Milquet revient en politique et s'estime victime d'une inculpation "infondée et injuste"

01/10/16 à 08:04 - Mise à jour à 08:08

Source: Belga

L'ancienne ministre de l'Enseignement Joëlle Milquet (cdH) a annoncé son retour actif en politique dans une interview publiée samedi par Le Soir. Elle y revient notamment sur son inculpation "infondée et injuste" et estime avoir été la "victime" d'une certaine presse et d'une partie de la justice.

Joëlle Milquet revient en politique et s'estime victime d'une inculpation "infondée et injuste"

© Belga Image

Joëlle Milquet avait démissionné en avril après son inculpation dans le cadre de l'enquête judiciaire sur des emplois fictifs présumés au sein de cabinet. L'ex-ministre continue à rejeter en bloc ces accusations, fustigeant un dossier où il y a "non seulement de l'acharnement, mais un dysfonctionnement". "On considère donc désormais que faire de la politique, parler politique dans un cabinet et notamment des élections et poursuivre un intérêt politique, y compris électoral, est répréhensible. C'est hallucinant!", déclare-t-elle.

Elle se défend également en mettant en avant son engagement public et politique. "Durant toute ma vie personnelle et professionnelle (...), jamais on ne m'a reproché la moindre malhonnêteté, le moindre manque d'éthique et tout le monde sait que je suis quelqu'un de profondément intègre, absolument pas intéressé par l'argent, que l'on m'aime ou pas, que l'on apprécie ou pas."

Joëlle Milquet revient en politique et s'estime victime d'une inculpation "infondée et injuste"

© Belga - FILIP DE SMET

Lire le résumé complet de toute l'affaire dans l'article Joëlle Milquet démissionne

Nos partenaires