Joe Biden salue l'engagement belge dans la lutte contre le terrorisme

06/02/15 à 19:50 - Mise à jour à 19:49

Source: Belga

Le vice-président américain Joe Biden a salué vendredi l'engagement de la Belgique dans les coalitions internationales qui luttent contre le terrorisme et l'extrémisme, a indiqué le Premier ministre Charles Michel, qui a plaidé pour un renforcement de la coopération entre services de renseignements, également de part et d'autre de l'Atlantique.

Joe Biden salue l'engagement belge dans la lutte contre le terrorisme

Charles Michel et Joe Biden © BELGAIMAGE/Emmanuel Dunand

"On doit être très mobilisé, très déterminé pour appliquer des critères afin de relever les niveaux de sécurité", a affirmé le chef du gouvernement à l'issue d'un entretien avec le vice-président au palais d'Egmont, placé sous haute surveillance policière et militaire.

M. Michel était accompagné par ses ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur, Didier Reynders et Jan Jambon.

Ce dernier doit représenter la Belgique lors du sommet sur la lutte contre l'"extrémisme violent" convoqué le 18 février prochain à Washington par le président Barack Obama à la suite des attentats de Paris, dont celui commis le 7 janvier à Paris par deux djihadistes contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo qui avait fait douze morts.

"La coopération européenne et internationale et aussi avec les Etats-Unis (...) permet d'éviter des drames", a encore affirmé le Premier ministre à la presse, en faisant référence au démantèlement le 15 janvier dernier à Verviers d'une "cellule opérationnelle" qui projetait "à très brève échéance des attentats graves".

M. Michel a toutefois souligné que cette opération avait été menée sans l'aide des Etats-Unis grâce à des informations pertinentes et de qualité "principalement détectées par nos services de renseignement".

Il a affirmé que la Belgique attendait du sommet de Washington des résultats "opérationnels" au-delà des échanges de vues et des "décisions pour changer les choses" et "échanger les bonnes pratiques qui fonctionnent".

"Il faut voir comment on peut faire encore mieux", a résumé le Premier ministre.

Les discussions entre les ministres belges et M. Biden ont aussi porté sur la situation en Ukraine, sur le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) entre l'UE et les Etats-Unis, ainsi que sur les relations économiques entre les deux pays.

M. Michel a assuré que les économies imposées à la Défense n'avaient pas été évoquées, ajoutant que la Belgique restait "un partenaire" fiable" sur la scèene internationale. "Nous avons reçu des compliments" pour notre engagement dans la lutte contre l'extrémisme, a-t-il dit.

M. Biden a entamé par Bruxelles, où il avait auparavant rencontré les principaux responsables des institutions européennes, une mini-tournée en Europe qui doit également le conduire samedi et dimanche en Allemagne pour participer à la conférence annuelle de Munich sur la sécurité (MSC). Il n'a pour sa part fait aucune déclaration à la presse lors de sa rencontre avec les membres du gouvernement belge.

En savoir plus sur:

Nos partenaires