JO-2016/sécurité: la police brésilienne informée sur les attentats parisiens

16/04/16 à 02:03 - Mise à jour à 02:03

Source: Belga

(Belga) La police fédérale du Brésil a reçu des autorités françaises des rapports d'information sur les attentats du 13 novembre à Paris, a déclaré vendredi un haut fonctionnaire brésilien durant une conférence de presse sur la sécurité des JO de Rio en août.

JO-2016/sécurité: la police brésilienne informée sur les attentats parisiens

JO-2016/sécurité: la police brésilienne informée sur les attentats parisiens © BELGA

"Nous, les policiers brésiliens, sommes allés plusieurs fois en France", a indiqué Andrei Rodrigues, responsable de la sécurité des grands événements au sein du ministère brésilien de la Justice. "Le gouvernement français a invité la police fédérale à Paris. Nous avons pu avoir un rapport sur le retour d'expérience à propos de tout ce qui s'est passé lors des attentats du 13 novembre, avant, pendant et après", a-t-il assuré. "Concernant le terrorisme, le Brésil a déjà montré ses capacités et est en train d'intégrer toutes les meilleures pratiques possibles afin d'y faire face, a-t-il ajouté. La police fédérale a une division antiterroriste depuis plus de 20 ans. Nous avons une coopération internationale, à travers Interpol, avec plus de 190 pays." Le 16 novembre, trois jours après les attentats qui avaient fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, le Français Maxime Hauchard, considéré comme l'un des bourreaux de l'organisation Etat islamique (EI) en Syrie, avait posté sur Twitter cette menace explicite, depuis effacée: "Brésil, vous êtes notre prochaine cible". Le géant latino-américain n'a jamais connu d'acte de terrorisme sur son sol. Les autorités brésiliennes ont l'intention de reproduire pour les JO le modèle éprouvé avec succès au Mondial-2014 de football. Elles vont réactiver leurs Centres nationaux de contrôle et de commandement intégrés à Brasilia et Rio de Janeiro, qui ont facilité un important rapprochement entre les forces de police, l'armée, les douanes et le service de renseignement Abin. (Belga)

Nos partenaires