JO 2016 - Lavillenie compare le public brésilien à celui des JO de 1936, puis s'excuse

16/08/16 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Belga

(Belga) Le perchiste français Renaud Lavillenie, déçu après n'avoir décroché que la médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rio, lundi derrière le Brésilien Thiago Braz Da Silva, a tenu des propos maladroits au micro de Canal +, avant de s'excuser mardi via les réseaux sociaux.

Visiblement fort marqué par le public du stade olympique, qui a bruyamment encouragé "son" athlète, Da Silva, tout en sifflant le Français, Lavillenie avait indiqué après son concours: "C'est la première fois qu'on voit ça en athlé. Je pense que la dernière fois qu'on a vu ça, c'est quand Jesse Owens a couru en 1936 (...) Ca fait chier d'avoir un public de merde comme ça sur des JO". La comparaison avec le héros noir victorieux lors des JO de l'Allemagne nazie, sous le regard d'Hitler, n'a pas manqué de faire réagir les internautes. Mardi, le recordman du monde de la perche s'est donc excusé en postant sur Twitter: "Désolé pour cette mauvaise comparaison. C'était une réaction à chaud et je réalise qu'elle était inappropriée. Désolé tout le monde". Lavillenie n'est cependant pas le seul à avoir été confronté durant ces Jeux à un public manifestant parfois très bruyamment, pas toujours de façon positive, son soutien aux chouchous locaux. "Je ne pourrai jamais partir de Rio avec le sourire quand tu te fais huer pour faire ton sport. (...) Il y a une vraie frustration et déception de voir qu'au JO il n'y a aucune valeur de respect et de fair-play. C'est vraiment dommage. S'il n'y avait pas eu ça, la compétition aurait été incroyable, car elle laissait des souvenirs impérissables," avait développé Lavillenie dans une interview relayée par l'AFP. "Je ne conçois pas de siffler des athlètes. Ca perturbe énormément, on sent la méchanceté du public contre soi. Je fais un sport où on ne voit jamais ça. (...) Au final le public a gâché l'expérience olympique de beaucoup de perchistes," a ajouté le Français, qui n'a pas manqué de souligner la performance exceptionnelle de son adversaire brésilien. (Belga)

Nos partenaires