JO 2016 - La balle mystérieuse dans un centre de presse pourrait venir d'une favela

07/08/16 à 20:26 - Mise à jour à 20:26

Source: Belga

(Belga) La balle tirée par une arme à feu qui a traversé samedi la paroi en matière plastique du centre de presse des épreuves d'équitation des JO de Rio sur le site de Deodoro, sans faire de blessé, pourrait venir d'une favela voisine, a déclaré dimanche le ministre de la Défense Raul Jungmann.

"A ce moment précis, nous avions des drones qui volaient au-dessus de la favela et nous avions aussi un ballon qui la survolait. Donc l'une des hypothèses, c'est que quelqu'un s'est senti suivi, filmé, observé", a affirmé le ministre. "Il est possible, mais rien n'est encore certain, que ce tir soit parti de là-bas (la favela, NDLR) et soit retombé à cet endroit (le centre de presse de Deodoro, NDLR)", a ajouté M. Jungmann. "Nous devons attendre les tests balistiques et toutes les preuves pour savoir si le tir est parti de là ou d'un autre endroit", a poursuivi le ministre. Le quartier de Deodoro, dans la banlieue nord de Rio, est situé dans une zone militaire à proximité de plusieurs favelas. Mais il est certainement le plus tranquille des JO, dont les sites sont dispersés dans une ville très exposée aux agressions diverses. La balle, de petit calibre, a traversé le toit du centre de presse. Elle a été récupérée par les organisateurs qui, sollicités par les journalistes, n'ont pas commenté l'incident. "Selon la police néo-zélandaise, il semble que la balle ait été tirée de façon non intentionnelle plutôt qu'intentionnelle", avait indiqué quant à elle la délégation néo-zélandaise. (Belga)

Nos partenaires