Jeux sexuels dans un camp louveteaux: pas d'erreur des animateurs

16/07/11 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Le Vif

Les chefs de l'unité scout Saint-Remacle de Verviers n'ont pas commis d'erreur, a estimé samedi la fédération des Scouts Baden-Powell de Belgique, en réaction à l'interruption d'un camp à Burdinne le 13 juillet après des jeux sexuels qui se sont déroulés durant la sieste entre louveteaux.

"Les six enfants, âgés de 9 à 11 ans, n'ont pas été laissés sans surveillance. Il est de coutume pour les animateurs de se réunir dans une pièce voisine du dortoir pendant la sieste pour préparer les activités", a expliqué Annick Hoornaert, responsable communication de la fédération des Scouts Baden-Powell de Belgique, contactée par l'agence Belga.

"Dès qu'ils ont eu connaissance des faits, les animateurs ont agi de façon appropriée. Ils ont pris contact avec Scout Assistance puis SOS Enfants, un partenaire privilégié en cas de problème lors d'un camp ou si des problèmes d'ordre familial sont détectés chez un enfant", ajoute-t-elle.

Aucune décision n'a encore été prise quant à l'avenir de l'unité. Les animateurs et les louveteaux ont tenu un conseil afin de recadrer les enfants, de discuter des jeux qui peuvent être réalisés et de ceux qui sont formellement interdits, précise encore la responsable communication.

Du côté du parquet de Verviers, on confirme qu'une information judiciaire a été ouverte, mais l'on se refuse à tout autre commentaire.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires