Jean-Michel Javaux entarté brutalement à Verviers (vidéo)

08/04/11 à 07:40 - Mise à jour à 07:40

Source: Le Vif

Le co-président du parti Ecolo, Jean-Michel Javaux, a été accueilli de manière brutale jeudi soir à Verviers. Un "comité d'accueil" composé d'environ 150 personnes -des citoyens verviétois et des membres du Collectif Citoyen Vesdre Avenir"- lui a lancé des oeufs et de la tarte à la crème au visage, ainsi que des seaux contenant de l'eau.

Jean-Michel Javaux entarté brutalement à Verviers (vidéo)

© DR

Jean-Michel Javaux s'est rendu jeudi soir à Verviers pour rencontrer les membres de la section locale d'Ecolo à la suite de la décision du ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry, d'autoriser le projet de centre commercial de 25.000 m2 en bord de Vesdre. Le but de l'entrevue était de répondre aux questions tout en renouant le dialogue avec des Ecolos locaux qui ne comprenaient pas la décision du ministre Henry.

En lieu et place de dialogue, le co-président des Verts s'est retrouvé face à des citoyens en colère, qui ont brandi des panneaux critiquant vivement Ecolo, et plus particulièrement Jean-Michel Javaux et Philippe Henry.,Selon le porte-parole de M. Javaux, les jets d'oeufs, de tarte et d'eau ont été faits de manière brutale, "sous une pression physique forte",Après cet accueil, Jean-Michel Javaux a pu rencontrer les responsables de la locale Ecolo de Verviers.

"M. Javaux a menti, il n'a pas suivi la locale Ecolo"

Jean-Michel Javaux a été accueilli par Vesdre Avenir et des
citoyens en désaccord avec cette décision. Calicots et banderoles et slogans acerbes, étaient destinées au leader des Verts mais aussi au Ministre wallon Philippe Henry. Des membres du cabinet de ce dernier ont d'ailleurs été hués à leur arrivée.

Les responsables de Vesdre Avenir souhaitaient faire entendre la voix des citoyens en colère contre une décision "qui sacrifie la ville de Verviers", souligne encore Jean-Noël Crickboom. Le collectif citoyen, la locale Ecolo de Verviers, en totale déconfiture depuis la décision de Philippe Henry et le CDF (Chrétiens Démocrates Fédéraux) pourraient intenter un recours devant le Conseil d'Etat contre la décision du ministre wallon de l'aménagement du territoire.

"La locale Ecolo a toujours combattu ce dossier, Jean-Michel
Javaux a refusé de nous écouter et surtout de suivre l'avis de locale, ce qu'il avait promis de faire, il a menti", a dénoncé Jean-Noël Crickboom, porte-parole de Vesdre Avenir. Le collectif citoyen, qui ne revendique pas l'entartage du co-président d'Ecolo, s'était mobilisé jeudi pour accueillir Jean-Michel Javaux venu rencontrer les membres de la Régionale d'Ecolo à la suite de la décision du ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry, d'autoriser le projet de centre commercial en bord de Vesdre.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires