Jean-Marie Dedecker fait des avances à la N-VA

06/08/13 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: Le Vif

"Je prends des voix à la N-VA. Je serai élu avec ou sans la N-VA. Pourtant je continue à tendre la main à De Wever" a déclaré Jean-Marie Dedecker dans le journal De Morgen.

Jean-Marie Dedecker fait des avances à la N-VA

© Belga

"Dans mon étude, j'ai fait calculer le nombre de voix que la N-VA obtiendrait en Flandre Occidentale si je me présentais et si je ne le faisais pas" déclare Jean-Marie Dedecker dans De Morgen, après que le journal ait révélé que le parti de Dedecker, LDD, participera aux élections de 2014. "Le résultat ? Je prends des voix à la N-VA. Si je ne participe pas, toutes mes voix iront à la N-VA".

Un membre du parti de Dedecker confirme: "Pour la N-VA aussi le résultat serait plus favorable. Si Jean-Marie se présente uniquement en Flandre Occidentale, ce seront eux qui en feront les frais".

"Je continue à tendre la main à la N-VA" a déclaré Dedecker qui convoite une place sur la liste de Bart De Wever en prônant une réforme institutionnelle plus fondamentale après les élections.
"Aucune porte n'est définitivement fermée, mais aujourd'hui le parti ne s'occupe pas du tout de Dedecker " a déclaré le chef de groupe N-VA la Chambre Jan Jambon.

"La venue de Dedecker ne serait pas du luxe" a déclaré un membre de la N-VA dans le quotidien Het Laatste Nieuws. Le journal constate qu'en Flandre-Occidentale la N-VA est fortement concurrencée par le CD&V et que hormis Geert Bourgeois, le parti de Bart De Wever n'y a pas d'attrape-voix.

Par contre, un autre membre de la N-VA laisse entendre un tout autre son de cloche dans De Morgen et estime à 0,0 % les chances de Jean-Marie Dedecker de rejoindre la N-VA.

Jean-Marie Dedecker avait déjà rejoint la N-VA en 2006 mais il avait été obligé de quitter le parti après dix jours, car le partenaire de cartel de la N-VA, le CD&V, ne voulait pas de l'ancien libéral. C'était Dedecker ou le cartel.

Eddy Eerdekens

En savoir plus sur:

Nos partenaires