Jean-Denis Lejeune : on n'a pas tenu compte des désidérata des victimes

31/07/12 à 13:54 - Mise à jour à 13:54

Source: Le Vif

Selon Jean-Denis Lejeune, le papa de Julie, la décision du tribunal d'application des peines ne tient pas compte du tout du souhait des victimes. "Nous avions demandé qu'il y ait une distance de 100 kilomètres entre notre domicile et le lieu où elle séjournerait. Ce ne sera pas le cas étant donné qu'elle sera hébergée à Malonne, il n'y en aura que 60."

Jean-Denis Lejeune : on n'a pas tenu compte des désidérata des victimes

© Reuters

Jean-Denis Lejeune parle d'un renard que l'on jette dans la nature. "On parle d'une femme soumise. C'est tout l'inverse. C'est une manipulatrice. Pour moi, elle est pire que Dutroux. Il ne faut pas oublier qu'elle a eu de multiples possibilités de les libérer. Elle ne l'a pas fait. Son rôle a été minimalisé." Le papa de Julie précise qu'il n'y a rien d'illégal dans la démarche de Michelle Martin. "Le problème est au niveau des lois. Ses avocats et elle ne font que l'appliquer".

Jean-Denis Lejeune conclut en affirmant qu'il espère que ceux qui ont pris la décision assumeront ce choix. "Il en va de même pour celles qui ont accepté de l'héberger". Il ajoute que le fait que son avocat n'ait pas pu obtenir la décision du tribunal d'application des peines ce matin est une colère supplémentaire.

Jean Lambrecks, le père d'Eefje, furieux

Jean Lambrecks, le père d'Eefje Lambrecks, est très fâché à la suite de la décision du tribunal de l'application des peines de Mons qui s'est prononcé en faveur de la libération sous conditions de Michelle Martin. "Je trouve cela très dommage. Je vais consulter mon avocat pour voir ce qu'il est possible de faire", a indiqué M. Lambrecks.

"Michelle Martin est autant coupable que Dutroux, et j'estime qu'elle aurait dû purger sa peine jusqu'au bout. Elle n'a pas apporté de nourriture à Julie et Melissa et les a laissées mourir de faim. Elle est aussi un assassin. Elle ne devrait être accueillie dans aucun couvent, pas même celui de Namur. Cette décision du tribunal est inacceptable", a déclaré déçu et fâché Jean Lambrecks.

Ce dernier a appris la libération de Michelle Martin via les médias qui l'ont contacté.

Michelle Martin avait été condamnée à 30 ans de prison pour association de malfaiteurs impliquée dans les enlèvements et les séquestrations d'enfants, séquestrations, tortures et pour avoir participé au viol d'une jeune Slovaque.

"La famille Marchal va être très déçue"

"Je sais que la famille Marchal va être très déçue de la décision du tribunal de l'application des peines", a indiqué mardi l'avocat de la famille, Paul Quirynen, à la suite de la libération sous conditions de Michelle Martin. Me Quirynen n'a pas souhaité réagir à titre personnel par respect pour la famille Marchal.

Michelle Martin avait été condamnée à 30 ans de prison pour association de malfaiteurs impliquée dans les enlèvements et les séquestrations d'enfants, séquestrations, tortures et pour avoir participé au viol d'une jeune Slovaque.

An Marchal, la fille de Pol et Betty Marchal, avait été assassinée par Marc Dutroux avec la complicité de Michelle Martin.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires