Jan Jambon: "En Wallonie, on me regardait comme si j'étais un alien"

03/03/16 à 11:27 - Mise à jour à 11:34

Source: Knack

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) se confie à nos confrères de Knack à l'occasion de son dixième anniversaire en politique. Si aujourd'hui, il jouit d'un certain crédit, il a également fait des déclarations qui continuent à le poursuivre. Que les Flamands qui ont collaboré pendant la Seconde Guerre mondiale avaient leurs raisons, par exemple, et qu'il souhaite nettoyer Molenbeek.

Sa participation en 2001 à une réunion du Sint-Maartensfonds, l'amicale d'entraide d'anciens combattants du front de l'Est, lui a été maintes fois reprochée. Pour un ministre qui d'après ses dires, désire être jugé sur sa politique, c'est très ennuyeux. "Je me suis rendu à cette réunion, pour motiver l'assistance à participer à une manifestation, comme le j'ai fait dans beaucoup d'autres associations", déclare-t-il à nos confrères de Knack. "Après coup, toute cette histoire a été sortie de son contexte et grossie. Du côté francophone surtout, il n'ont absolument pas compris." Jan Jambon ne souhaite pas en dire plus, même s'il est d'accord de s'étendre sur d'autres épisodes, contestés ou non, de sa carrière, y compris à propos de ce qu'il ne referait plus.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires