Jan Jambon admet un manque d'attention pour la commission permanente police locale

16/12/15 à 20:51 - Mise à jour à 20:51

Source: Belga

(Belga) Jan Jambon a admis mercredi au parlement ne pas avoir porté tout l'intérêt requis à la commission permanente de la police locale, dont les deux dirigeants ont annoncé leur démission pour protester contre un manque de financement et de concertation de la part du ministre de l'Intérieur.

Jan Jambon admet un manque d'attention pour la commission permanente police locale

Jan Jambon admet un manque d'attention pour la commission permanente police locale © BELGA

M. Jambon, qui a rencontré mardi le président démissionnaire, s'est engagé à se rendre le 14 janvier prochain à l'assemblée générale de la commission où il répondra à l'ensemble des griefs formulés par leurs membres représentant les polices locales. "Je vais l'avouer honnêtement, le fonctionnement de la commission permanente a quelque peu échappé à mon attention. J'ai bien reçu le signal que m'ont envoyé le président et le vice-président", a indiqué M. Jambon en commission de l'Intérieur, en réponse à une série de questions. "J'ai convenu avec le président de la commission permanente que je le verrai désormais régulièrement à mon cabinet, comme je le fais avec la commissaire générale (de la police fédérale), de manière à pouvoir saisir promptement la balle au bond." Sans vouloir trop s'avancer, le ministre a laissé entendre que "le climat de confiance avait été restauré", ce qui pourrait laisser augurer d'un maintien des deux dirigeants. "Je regrette la manière dont cela s'est passé. Je vais tenter de restaurer la situation au plus vite", a-t-il promis. (Belga)

Nos partenaires