Jambon s'accapare la réforme de la Fonction publique: "Cela cache autre chose", s'interroge le CD&V

01/03/16 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Belga

Le cabinet du ministre de la Fonction publique Steven Vandeput n'est pas à la manoeuvre du "redesign" de la fonction publique fédérale, entre les mains du cabinet du vice-premier ministre N-VA Jan Jambon, est-il apparu mardi en commission de la Chambre.

Jambon s'accapare la réforme de la Fonction publique: "Cela cache autre chose", s'interroge le CD&V

Jan Jambon, ministre de l'Intérieur (N-VA) © Belga

Jusqu'ici, c'est bien le ministre Vandeput qui avait toujours communiqué sur le dossier censé générer une économie structurelle de l'ordre de 750 millions d'euros à l'horizon 2020. Au sein de la majorité, le CD&V est particulièrement inquiet par l'évolution de la situation.

En effet, le CD&V et l'Open Vld ne voient rien venir et mardi le député démocrate-chrétien Hendrik Bogaert, lui-même ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique, a pressé le ministre Vandeput de questions.

Selon lui, le fait que le dossier ait été "transféré" du ministre Vandeput au cabinet Jambon "n'est pas rien". Steven Vandeput s'est justifié en soulignant qu'il s'agissait d'un projet du gouvernement alors que ses compétences à lui sont très clairement définies.

"Ou alors cela cache autre chose", a répliqué le député Bogaert sans entrer dans le détail. "Pour moi, peu importe mais il s'agit d'une évolution importante dans ce dossier", a-t-il précisé alors que le CD&V regrette que cela se soit produit sans communication.

Hendrik Bogaert semble douter que l'opération de redesign rapporte autant qu'escompté.

Steven Vandeput a précisé que l'ambition du gouvernement n'était pas non plus d'opérer une refonte de la fonction publique mais de démarrer "des projets très concrets" qui auront déjà un impact durant cette législature et "qui, espérons-le, serviront de rampe de lancement pour la suite".

Le ministre Vandeput planche sur l'intégration de quatre services publics horizontaux - relativement petits - en soutien des autres services publics. D'autres plan plus concrets viendront plus tard.

Hendrik Bogaert a regretté la présentation et l'avancement des travaux. "On s'attendait à voir un chantier à l'oeuvre avec des structures et un organigramme. Manifestement, ce n'est plus l'objectif", a-t-il conclu. "J'ai le sentiment que plutôt d'assister à un redesign on se dirige vers une opération budgétaire", a commenté le député CD&V.

Le ministre Vandeput a quant à lui défendu sa méthode des petits pas, préférable à celle du 'big bang'. Les grands plans du passé n'ont pas toujours accouché du résultat attendu, a-t-il fait observer. Quant aux économies escomptées, il s'agira d'attendre le contrôle budgétaire, a-t-il dit.

Nos partenaires