Jambon minimise ses propos sur l'existence d'un cahier contenant la révision de la Constitution

27/11/14 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Source: Belga

Le Premier ministre Charles Michel a indiqué jeudi en marge d'une conférence de presse qu'il n'y avait "pas d'accord secret" dans l'accord de gouvernement transmis au Parlement, une version confirmée par le vice-premier ministre N-VA Jan Jambon.

Jambon minimise ses propos sur l'existence d'un cahier contenant la révision de la Constitution

© Belga Image

Cité par le site internet Apache.be, Jan Jambon aurait fait état récemment de l'existence d'accords secrets en vue d'une future révision de la Constitution consignés dans des cahiers Atoma.

Quand on est cité on ne fait pas toujours la distinction entre les propos qui relèvent du "récit", de "l'humour", du "cynisme" et les faits avérés, s'est-il expliqué jeudi. Le chef de file N-VA au gouvernement a précisé avoir dit en substance à des étudiants nationalistes: "ça c'est l'accord de gouvernement, le reste est pour les cahiers Atoma". Mais "on n'a pas de cahier Atoma, on a un accord de gouvernement", a-t-il précise jeudi.

Quant à une éventuelle future révision de la Constitution (et par là une prochaine réforme de l'Etat), cette question viendra en fin de législature, a ajouté Jan Jambon, confirmant les dires de Charles Michel.

C'est traditionnellement "en fin de législature qu'une majorité tient débat sur la liste des articles de la Constitution, il n'y a rien de neuf à cet égard", a indiqué le Premier ministre, répétant son propos jeudi après-midi à la Chambre.

"Vous ne pouvez plus parler au nom de tous les membres du gouvernement", a constaté jeudi Olivier Maingain (FDF). "Vous nous dites 'circulez, y a rien à voir', c'est soit de la naïveté, soit de la complicité", a estimé Catherine Fonck (cdH). "Arrêtez de vous mentir à vous-mêmes et tirez-en toutes les conclusions", a pour sa part lancé Laurette Onkelinx à l'adresse de Jan Jambon que le groupe PS avait déjà invité à la démission lors de la rentrée parlementaire.

Interrogé jeudi matin, le vice-premier ministre CD&V Kris Peeters avait indiqué ne pas disposer "de carnets de notes Atoma relatifs aux évolutions communautaires ou aux articles de la Constitution". Il n'y a "pas d'accords secrets sur une prochaine réforme de l'Etat", avait-il assuré.

Le chef de groupe de la N-VA, Hendrik Vuye, a quant à lui jeté le trouble sur ces déclarations. Selon lui, les accords confidentiels sont le lot de tous les gouvernements. "Je ne me souviens pas qu'un gouvernement en Belgique ait été formé sans un cahier Atoma (...). C'est la chose la plus normale du monde", a-t-il déclaré à la VRT.

En savoir plus sur:

Nos partenaires