Jaco Van Dormael dévoile ses oeuvres d'art préférées

23/12/16 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Le Vif/l'express

Une personnalité dévoile ses oeuvres d'art préférées. Celles qui, à ses yeux, n'ont pas de prix. Pourtant, elles en ont un. Elles révèlent aussi des pans inédits de son parcours, de son caractère et de son intimité. Cette semaine : le cinéaste Jaco Van Dormael.

Difficile, votre exercice de choisir ses oeuvres d'art préférées, je viens seulement de terminer... " Jaco Van Dormael, tout ébouriffé, sourit en ouvrant la porte de sa belle demeure bruxelloise, un gilet en poil de lama sur le dos. Derrière lui, un grand hall patricien de marbre gris, des poussettes d'enfants dans les coins, le tout surplombé par de belles farandoles de fanions tibétains virevoltant " comme autant de prières jetées au vent ". Bienvenue chez le papa de Toto, un homme qui ouvrait, le premier, la voie royale du cinéma belge, couronnait d'un César un comédien trisomique (Pascal Duquenne dans Le 8e jour) et pour qui Dieu est un salaud qui vit dans un HLM à Bruxelles (Le Tout Nouveau Testament). Des films, des courts-métrages, des mises en scène d'opéra et des spectacles de nano-danse : tel est l'univers riche et varié d'un cinéaste passionné par la perception que nous avons de la réalité, et qui s'interroge beaucoup sur le sens que nous donnons à nos existences.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires