Ixelles: nouveaux affrontements entre policiers et manifestants

08/12/11 à 11:09 - Mise à jour à 11:09

Source: Le Vif

De nouveaux incidents ont opposé les manifestants anti-Kabila aux policiers, jeudi soir, dans le quartier Matonge à Ixelles. Deux cents manifestants, qui avaient participé dans l'après-midi à un sit-in, ont bravé l'ordonnance de police prise par le bourgmestre, en se rassemblant, dès jeudi en début de soirée, aux alentours de la Porte de Namur à Ixelles.

Ixelles: nouveaux affrontements entre policiers et manifestants

© Reuters

Des étudiants de la Jeunesse Congolaise avaient appelé jeudi après-midi à un sit-in pacifique place du Luxembourg pour aller déposer un manifeste au Parlement européen "décriant la passivité de l'Europe face aux élections congolaises frauduleuses".

Les manifestants ont exprimé leur espoir de voir la communauté internationale soutenir concrètement les aspirations démocratiques des congolais. Ils ont également lancé un appel à la communauté internationale afin qu'elle exerce des pressions sur l'actuel président Joseph Kabila qu'ils soupçonnent d'avoir organisé des fraudes électorales pour se maintenir au pouvoir au détriment d'Etienne Tshisekedi, son principal concurrent.

Une délégation a remis à la réception du parlement européen un manifeste appelant au "respect absolu de la volonté souveraine du peuple congolais qui s'est exprimé par les urnes le 28 novembre dernier".

Les résultats des élections congolaises seront très probablement annoncés dans le courant de la soirée.

Un second sit-in rassemblera des sympathisants du candidat à l'élection présidentielle congolaise Etienne Tshisekedi et se déroulera de 16h à 18h place du Luxembourg également.

Une centaine d'étudiants congolais manifestent devant le Parlement européen

Une centaine d'étudiants congolais et de sympathisants ont manifesté, jeudi midi, devant le Parlement européen à Bruxelles, afin de dénoncer les fraudes qui ont émaillé, selon eux, l'élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC). Pour les manifestants, il est inimaginable que le président Kabila soit réélu.

La manifestation est une initiative de l'association "Jeunesse congolaise" qui entend remettre un mémorandum au Parlement européen, demandant notamment que l'Europe joue un rôle actif en RDC. Les manifestants se sont dispersés dans le calme, sous l'oeil des forces de l'ordre.

Rassemblements non-autorisés

Des centaines de partisans d'Etienne Tshisekedi s'étaient rassemblés sans autorisation lundi et mardi après-midi à la Porte de Namur, dans le quartier de Matongé où vivent de nombreuses personnes originaires d'Afrique en général et du Congo en particulier, pour manifester leur mécontentement face à la politique de Joseph Kabila, l'actuel président congolais. Les manifestations avaient dégénéré et 262 participants avaient été arrêtés.

7 arrestations mercredi

Sept autres arrestations ont eu lieu mercredi en début de soirée aux abords du quartier de Matonge. Par ailleurs, 25 sympathisants d'Etienne Tshisekedi, se sont réunis à la Porte de Namur, malgré l'arrêté d'interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes rédigé mardi par la commune d'Ixelles.

La police locale a procédé à 3 arrestations administratives avenue de la Toison d'Or pour jets de pierres. Un des suspects était en possession d'un couteau de boucher. Deux autres individus ont été arrêtés administrativement chaussée d'Ixelles après avoir lancé des pétards en direction de policiers.

La police a également procédé à 2 arrestations judiciaires. Le premier homme a été reconnu pour des faits de vandalisme commis mardi dans la galerie Matonge. Le second individu a été arrêté pour port d'arme prohibée.

De nouveaux incidents ont opposé les manifestants anti-Kabila aux policiers

De nouveaux incidents ont opposé les manifestants anti-Kabila aux policiers, jeudi soir, dans le quartier Matonge à Ixelles, a constaté l'agence Belga. Deux cents manifestants, qui avaient participé dans l'après-midi à un sit-in, ont bravé l'ordonnance de police prise par le bourgmestre, en se rassemblant, dès jeudi en début de soirée, aux alentours de la Porte de Namur à Ixelles.

Les 200 manifestants se sont rassemblés sur la chaussée de Wavre et aux alentours de la Porte de Namur. Les esprits des manifestants se sont échauffés à l'approche de la divulgation des résultats des élections présidentielles en République Démocratique du Congo (RDC).

Le maintien d'ordre assuré par des étudiants congolais n'aura donc pas résisté. Les policiers ont mené plusieurs charges en direction des manifestants qui ont répliqué en leur lançant des pierres et des bouteilles en verre. Les policiers sont accompagnés de chiens et équipés d'une autopompe. Plusieurs combis de police sont également mobilisés.

La police a chargé à plusieurs reprises des groupes de manifestants se déplaçant entre les chaussées de Wavre et d'Ixelles ainsi que dans les rues adjacentes, selon une correspondante sur place. Deux voitures ont également été incendiées, l'une chaussée de Wavre et l'autre rue de Naples, a-t-elle ajouté. La police a procédé à cinq arrestations administratives, dont l'une visiblement "musclée" chaussée de Wavre

Le résultat des élections présidentielles en RDC devait être promulgué vendredi.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires