Ixelles : après le rififi, l'appel au calme

19/09/12 à 20:29 - Mise à jour à 20:29

Source: Le Vif

Le bourgmestre Willy Decourty (PS) et Dominique Dufourny, tête de liste MR, ont rejoint mercredi l'appel au calme lancé par Julie de Groote, tête de liste CDH, à la suite d'incidents venus entacher la campagne au cours des dernières semaines.

Ixelles : après le rififi, l'appel au calme

© Belga

Des impacts de projectiles ressemblant à des balles ont ainsi été constatés samedi matin autour de l'affiche de Julie de Groote sur la vitrine de la candidate CDH d'une septantaine d'années, Josette Kouloufi. Celle-ci a déclaré que les pneus de son véhicule avaient été crevés et avoir subi un déversement d'immondices devant sa boutique. L'actuel chef du groupe Ecolo à Ixelles, Yves Rouyet, a déploré l'agressivité de la campagne électorale en cours et demandé un rappel des règles en matière d'affichage.

Il cible le MR qui pourrait selon lui dépasser le seuil des dépenses autorisées, et la taille tolérée pour les affiches. Il accuse cette formation d'exercer une forte pression sur les commerçants. "Si j'ai dû arbitrer l'affichage sur les panneaux officiels, mon rôle n'est pas de jouer au gendarme dans les commerces, estime Willy Decourty. Une commission sera chargée d'étudier les dépenses électorales et Ecolo peut déposer une plainte pour qu'elle soit étudiée." La semaine passée, une candidate cdH qui avait mobilisé la communauté polonaise s'est vu exclure de la liste après avoir insulté la nouvelle candidate PS d'origine polonaise. Dominique Dufourny a porté plainte contre la diffusion d'une bande dessinée qu'elle juge diffamatoire.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires