Ixelles: 2 militants de l'opposition djiboutienne occupent une grue de la Porte de Namur

15/01/16 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Belga

(Belga) Vendredi après-midi, deux militants de l'opposition djiboutienne ont occupé une grue située non loin de la Porte de Namur à Ixelles afin de dénoncer le massacre de civils survenu le 21 décembre dernier à Djibouti, lors d'affrontements avec la police. Leur action vise également à attirer l'attention sur la situation politique tendue à Djibouti à 4 mois des élections présidentielles.

Ixelles: 2 militants de l'opposition djiboutienne occupent une grue de la Porte de Namur

Ixelles: 2 militants de l'opposition djiboutienne occupent une grue de la Porte de Namur © BELGA

Les deux militants ont déployé une banderole où est inscrit "Guelleh dégage, non au massacre". Au pouvoir depuis 1999, le président Ismaël Omar Guelleh devrait se présenter à l'élection présidentielle prévue en avril, pour briguer un quatrième mandat. "Nous souhaitons dénoncer les violences policières qui ont eu lieu le 21 décembre à Djibouti lors d'une cérémonie traditionnelle. Le gouvernement parle de 7 morts et d'une cinquantaine de blessés. La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme dénombre quant à elle 27 morts et d'autres sources font état de plus de 50 morts", a indiqué Mahamed Robleh Bourale, représentant de l'Union pour le salut national (USN), une coalition de sept partis djiboutiens d'opposition. "Ce massacre s'est déroulé dans un contexte de crise politique qui perdure depuis 2013 à Djibouti. L'opposition au gouvernement en place demande la mise en place d'une commission nationale indépendante afin d'assurer la transparence des prochaines élections présidentielles. Pour l'heure, le président a confié l'organisation de ces élections à son ministre de l'Intérieur, qui est forcément partial", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires