Itinera dresse un piètre bilan de l'accueil économique des réfugiés

02/11/16 à 08:38 - Mise à jour à 08:40

Source: Belga

(Belga) La participation économique des réfugiés en Belgique reste maigre, constate l'Institut Itinera, après avoir collecté des données et études sur le sujet. Pour Itinera, la "position sur le marché du travail des réfugiés présents (en Belgique) est tellement sombre que l'on peut vraiment parler d'une situation d'urgence, qui exige des mesures d'urgence".

Itinera dresse un piètre bilan de l'accueil économique des réfugiés

Itinera dresse un piètre bilan de l'accueil économique des réfugiés © BELGA

Itinera pointe trois points qui font défaut en Belgique. Tout d'abord, l'absence de cartographie du profil des réfugiés et "de monitoring correct empêchent de disposer de données cohérentes". Ce manque ne permet pas d'élaborer une politique sur mesure, adaptée aux spécificités des demandeurs d'asile, ce qui "pourrait bien vouer toute politique d'asile à l'échec". Ensuite, il ressort des données disponibles analysées "qu'environ trois quarts des réfugiés arrivant en Belgique n'ont pas suivi de formation supérieure, et une part substantielle (près d'un sur cinq) est même analphabète". Le potentiel des réfugiés sur le marché du travail serait donc maigre. "Les rares réfugiés titulaires d'un diplôme du supérieur qui arrivent en Belgique ont en outre besoin en moyenne d'un cours de langue intensif d'un an, pour pouvoir exercer un job correspondant à leur niveau de formation". Enfin, il est crucial, selon Itinera, de mettre rapidement au travail les réfugiés, au risque de voir se creuser un fossé insurmontable entre la situation personnelle du réfugié et la réalité du marché du travail. Or, les politiques actuelles tendent plutôt à ralentir leur arrivée sur le marché de l'emploi. Itinera cite comme exemple la Flandre, où les réfugiés doivent suivre des cours de langue durant plusieurs mois avant de pouvoir bénéficier d'un soutien de l'organisme d'aide à l'emploi flamand, VDAB, dans leur recherche d'emploi. (Belga)

Nos partenaires