Italie: nouvelles consultations pour trouver un gouvernement

23/04/18 à 18:37 - Mise à jour à 18:39

Source: Belga

(Belga) Le président italien Sergio Mattarella a chargé lundi le président de la Chambre des députés Roberto Fico de vérifier, du côté de la gauche, la possibilité de former un gouvernement après l'échec des tractations avec la droite.

M. Mattarella a donné jusqu'à jeudi à M. Fico pour mener ces consultations qui ne comprendront cette fois-ci que le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème, dont est membre M. Fico), devenu le premier parti du pays avec 32% des voix, et le Parti démocrate (PD, centre-gauche), sorti laminé des élections avec 18%. Un précédent tour de consultations, menée la semaine dernière par la présidente du Sénat et comprenant le M5S et les partis de la coalition de droite, arrivée en tête avec 37% des voix, n'avait pas abouti. Ces négociations ont échoué, Luigi Di Maio, 31 ans, le chef de file du M5S, et Matteo Salvini, 45 ans, le chef de la Ligue (extrême droite) et leader de la coalition de droite, revendiquant chacun la primauté pour leur camp. Ils se disent prêts à gouverner ensemble, mais M. Di Maio exige que la Ligue rompe au préalable son alliance avec la droite de M. Berlusconi, que le M5S considère comme l'incarnation de tous les maux de la vieille classe politique, ce à quoi M. Salvini, qui tout seul ne pèse plus que 17% des voix, se refuse. Les consultations de M. Fico s'annoncent tout aussi ardues car son parti, le M5S, s'est montré particulièrement sévère dans la critique du PD, qui du coup refuse aujourd'hui de servir de "béquille" au M5S pour lui permettre d'accéder au pouvoir. En outre, M. Di Maio a toujours tenu un contact étroit avec M. Salvini et le PD a posé comme condition, ne serait-ce que pour discuter avec le M5S, que ce dernier rompe avec la Ligue qui se trouve aux antipodes des valeurs de gauche. (Belga)

Nos partenaires