Italie: l'ex-chef de la mafia sicilienne reste en prison pour être soigné

19/07/17 à 21:59 - Mise à jour à 22:02

Source: Belga

(Belga) Le tribunal de Bologne a rejeté mercredi la demande des avocats de l'ancien "parrain des parrains" de la mafia sicilienne, Toto Riina, qui réclamaient une suspension de peine pour hospitalisation ou une assignation à résidence pour leur client gravement malade.

L'ancien chef de Cosa Nostra aujourd'hui âgé de 86 ans, qui purge une peine à perpétuité depuis 1993, a été admis dans un service réservé aux détenus de l'hôpital à Parme en raison de diverses pathologies dont il est atteint, notamment un cancer du rein et des troubles cardiaques. Salvatore ("Toto") Riina "ne pourrait pas recevoir de meilleurs soins, ni une meilleure assistance dans un autre service hospitalier", a justifié le tribunal de Bologne, soulignant qu'on "lui administrait des traitements de très haut niveau". Saisie par un avocat du mafieux de Corleone, la Cour de cassation avait demandé le 5 juin au tribunal de Bologne de réexaminer le maintien en prison de celui qui est considéré comme l'un des parrains les plus violents de l'histoire de la mafia. L'an passé, ce même tribunal de Bologne avait estimé que Toto Riina pouvait être soigné pour ses différentes pathologies sans changement de son régime carcéral. L'instance avait souligné que Salvatore Riina - surnommé "La Belva" ("le fauve") - présentait encore "une dangerosité notable" et qu'il ne s'était jamais dissocié de Cosa Nostra. Ce mercredi, la justice a aussi procédé à la saisie de plusieurs biens possédés frauduleusement par Riina et sa famille. Un patrimoine composé notamment de trois sociétés, d'une villa et de nombreux terrains, estimé à 1,5 million d'euros. Ce 19 juillet marquait également le 25e anniversaire de l'assassinat du juge Paolo Borsellino, tué par la mafia le 19 juillet 1992. Il était l'une des figures emblématiques de la lutte contre la Pieuvre, avec le juge Giovanni Falcone, assassiné deux mois plus tôt sur l'autoroute menant de l'aéroport à la capitale sicilienne. La réaction de l'Etat italien à ces deux attentats avait conduit à l'arrestation en 2006 après 40 années de cavale de Bernardo Provenzano, chef suprême de Cosa Nostra, décédé en prison en 2016. Cette arrestation a mis fin à l'une des périodes les plus sanglantes de l'histoire de la mafia corleonaise. Selon les experts, c'est aujourd'hui la mafia calabraise, la 'Ndrangheta, qui est la plus puissante organisation criminelle de la péninsule. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos