Italie et Grèce ont sauvé l'honneur de l'Europe en Méditerranée, dit Juncker à Florence

11/05/18 à 12:29 - Mise à jour à 12:30

Source: Belga

(Belga) "L'Italie et la Grèce ont sauvé l'honneur de l'Europe en Méditerranée et notre réaction fut trop tardive" dans le cadre de la crise migratoire, "qui n'est pas derrière nous", a affirmé vendredi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, lors d'un discours sur l'état de l'Union au Palazzo Vecchio, à Florence (Italie).

Le président de l'exécutif européen pointe ainsi du doigt le manque d'empressement des États membres à réformer l'actuel système d'asile, dit de Dublin, qui confie presque toujours la responsabilité de traiter une demande d'asile au pays de première entrée dans l'UE, faisant peser une charge démesurée sur la Grèce et l'Italie. "Nous sommes confronté à la polycrise européenne, et la solidarité s'effiloche. Nous avons vu lors de la crise migratoire que les ressentiments que nous pensions avoir été dépassés, fêtaient une certaine renaissance et mettaient sous les pieds des populistes et nationalistes le matériel dont ceux-ci avaient besoin pour défaire la solidarité, en rejetant les autres et en se détournant de leurs besoins", a lancé M. Juncker. (Belga)

Nos partenaires