Israêl: le parlement vote en première lecture une loi compliquant le partage de Jérusalem

26/07/17 à 21:57 - Mise à jour à 21:58

Source: Belga

(Belga) Le Parlement israélien a voté mercredi en première lecture un projet de loi visant à compliquer le passage sous souveraineté palestinienne de certaines zones de Jérusalem dans le cadre d'un futur accord de paix.

Ce vote est intervenu alors qu'une vive tension règne à Jérusalem autour des mesures de sécurité imposées par Israël aux entrées, dans la Vieille ville, de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam. Le projet de loi présenté par le Foyer Juif, un parti nationaliste religieux, membre de la majorité, a été adopté par 51 voix contre 41. Il prévoit que toute cession d'une partie de ce qu'Israël considère comme faisant partie de la municipalité de Jérusalem, nécessitera un vote à la majorité des deux-tiers, soit 80 députés sur 120 de la Knesset, le Parlement israélien. Ce texte doit encore être adopté lors des deux autres lectures avant d'avoir force de loi. "Ce projet de loi va permettre d'empêcher tout plan visant à diviser Jérusalem ou à transférer une partie de la ville à une souveraineté étrangère", a affirmé le ministre de l'Education et chef du Foyer juif Naftali Bennett lors du débat. Israël a occupé Jérusalem-Est et la Cisjordanie à l'issue de la guerre de 1967. Il a ensuite annexé Jérusalem-Est, une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. L'Etat hébreu considère l'ensemble de Jérusalem comme sa capitale unifiée tandis que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. La question de Jérusalem est l'un des problèmes les plus épineux du conflit israélo-palestinien. L'actuelle coalition gouvernementale du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est considérée comme la plus à droite de l'histoire d'Israël. Elle comprend des ministres de premier plan ouvertement opposés à une solution à deux Etats. Depuis le 14 juillet, date à laquelle des policiers israéliens ont été tués près de l'esplanade des Mosquées --considéré comme le Mont du Temple par les juifs--, la situation est tendue à Jérusalem, les fidèles musulmans protestant contre les mesures de sécurités imposées par Israël aux entrées du site. (Belga)

Nos partenaires