Israël: l'ex-président Moshé Katsav, en prison pour viols, veut une grâce présidentielle

08/05/16 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Belga

(Belga) L'ancien président israélien Moshé Katzav, emprisonné depuis fin 2011 pour sept ans ferme pour viols, a demandé dimanche au président actuel Reuven Rivlin de lui accorder une grâce, a indiqué le bureau de ce dernier.

"Une demande de grâce a été transmise aujourd'hui au bureau du président", affirme un communiqué. "Comme la procédure le prévoit à chaque demande de grâce, elle a été transférée au département légal du bureau présidentiel", poursuit le texte sans donner plus de détails. M. Rivlin, connu pour ses positions en faveur d'une loi impartiale et son opposition aux régimes d'exception, pourrait ne pas accorder sa grâce à son prédécesseur, qui nie tous les faits. Début avril, un comité de probation avait rejeté la demande de libération anticipée de M. Katzav, président de 2000 à 2007. Le ministère de la Justice avait estimé que l'ex-homme d'Etat "n'avait exprimé aucun regret, ni aucune empathie pour les victimes" de ses actes. M. Katzav, 70 ans, a été reconnu coupable fin 2010 de viols à l'encontre de deux de ses collaboratrices à l'époque où il était ministre du Tourisme dans les années 90, de harcèlements sexuels, de subornation de témoins et d'entraves à la justice. Poussé à la démission en juillet 2007 par les accusations, il avait été incarcéré le 7 décembre 2011 dans la prison de Maasiyahu à Ramleh, près de Tel-Aviv. Moshé Katzav, qui a fait carrière avec le parti du Likoud (droite), est le premier président, poste hautement honorifique, à être emprisonné depuis la création d'Israël en 1948. (Belga)

Nos partenaires