Islande: échec des négociations en vue d'un gouvernement de centre droit

15/11/16 à 18:35 - Mise à jour à 18:38

Source: Belga

(Belga) Les négociations en Islande en vue de former un gouvernement de centre droit associant les conservateurs à deux partis centristes ont échoué mardi, laissant le pays dans l'incertitude plus de trois semaines après les élections législatives.

Islande: échec des négociations en vue d'un gouvernement de centre droit

Islande: échec des négociations en vue d'un gouvernement de centre droit © BELGA

L'échec a été annoncé par le président du Parti de l'indépendance (droite), plus grande formation du pays avec 21 députés sur 63. "Je crois que les consultations ces derniers jours ont montré qu'il serait imprudent de gouverner avec une courte majorité", a-t-il déclaré à la télévision publique Ruv. Le président d'Avenir radieux, Ottarr Proppé a expliqué à la presse qu'il n'avait pas été possible de s'entendre sur plusieurs questions sensibles: les réformes institutionnelles, l'Union européenne et la pêche. Vendredi, le Parti de l'indépendance avait annoncé le lancement de pourparlers avec Régénération (libéral de centre droit, 7 députés) et Avenir radieux (centriste, 4 députés). Mais cette forme de coalition s'annonçait comme très précaire. Régénération a en effet été créée par d'anciens élus et militants du Parti de l'indépendance lassés de son euroscepticisme ou de sa trop grande proximité avec les milieux d'affaires. Quant à Avenir radieux, de création récente lui aussi, il a passé ces dernières années à critiquer le gouvernement sortant, auquel participait le Parti de l'indépendance. La suite est difficile à anticiper, la gauche n'ayant pas plus que la droite décroché de majorité absolue aux élections du 29 octobre. Après que M. Benediktsson eut rendu compte au président islandais de l'échec de ces négociations, le chef d'État sera chargé de choisir un autre leader de parti pour qu'il tente de constituer une coalition. Une inconnue est l'attitude du Parti pirate (contestataire) qui est arrivé troisième et compte 10 députés. (Belga)

Nos partenaires