Iran: manifestations prorégime après deux jours de protestations

30/12/17 à 09:30 - Mise à jour à 09:31

Source: Belga

(Belga) Des dizaines de milliers de partisans du régime iranien ont manifesté samedi à Téhéran et dans plusieurs villes de province, notamment Machhad (nord-est), après deux jours de protestations contre la vie chère à travers le pays.

La télévision d'État diffusait en boucle les images de ces manifestations officielles, qui marquent l'anniversaire du grand rassemblement qui avait mis un terme au mouvement de protestation contre la réélection contestée de l'ex-président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad en 2009. D'après les images de la télévision, les manifestants portaient notamment des pancartes avec des inscriptions "Mort à la sédition", en référence au mouvement de protestation de 2009. Des manifestations contre l'inflation et le chômage, avec des slogans hostiles au pouvoir, ont eu lieu vendredi dans une dizaine de villes, les plus importantes de ces dernières années en Iran. Ces protestations avaient commencé jeudi à Machhad, la deuxième ville du pays, pour dénoncer la situation économique. Des slogans politiques contre le pouvoir avaient été scandés et une cinquantaine de manifestants arrêtés. Sur les réseaux sociaux comme Telegram ou Instagram, largement utilisés en Iran, on peut voir des vidéos de manifestants dans les villes de Rasht (nord), Kermanshah (ouest), Hamedan (ouest) ou Qazvin (nord). "Signal d'alarme pour tout le monde", titrait samedi en une le quotidien réformateur Arman, alors que les appels se sont multipliés pour appeler le gouvernement à prendre des mesures pour régler les problèmes économiques du pays. Le nombre de manifestants est resté limité à plusieurs centaines mais c'est la première fois depuis le mouvement de protestation de 2009 qu'autant de villes ont été touchées par de telles protestations. La promesse de relancer l'économie a été au c?ur des campagnes présidentielles de Hassan Rohani, réélu en mai pour un deuxième mandat. S'il a réussi à maîtriser l'inflation à moins de 10%, le taux de chômage demeure élevé (12%), selon des chiffres officiels. (Belga)

Nos partenaires